Col d'Erroïmendi (1362m)

Régulier mais insoutenable. Ce col aux consonances Basques tient ses promesses. Aucun répit. La pente est toujours là, bien présente. Après s’être extirpé des bois, on évolue parmi les pâturages qui offrent davantage de bêtes laineuses que de corbeaux freux (traduction du nom basque). Le sommet franchi, on s’aperçoit que la route se poursuit, d’abord en replat, puis imprime quelques lacets pour atteindre le col de Larrau, porte de l’Espagne. Il faudra ajouter 5km supplémentaires et 200m de dénivelé mais un pourcentage qui perd un point et demi et la satisfaction du devoir accompli. 

Cote : 78

Départ : pont de Logibar (1km plus bas que Larrau) D26 - Ou bien sur la D19 (pont Uhartea) - Au sommet il restera un replat et quelques lacets pour parvenir au col de Larrau et en Espagne

Longueur : 10,1 km
Dénivelé : 970m
Pourcentage moyen : 9,6 %
Temps de montée :   1h 05’10   (le 6 Août 2015) - 52'55 (le 30 Juillet 2018) par la D19 (9,1 km 856m dénivelé) – Coefficient : 398
Nombre d’ascensions :  2
Tour de France :  2 ascensions  (Virenque 1996 - Garcia-Acosta 2007)

Actualisation 2018 : dans le circuit n°27, on aborde cette rampe de lancement pour le col de Larrau par la D19, ce qui enlève un km et plus de 100m de dénivelé. Du coup, mes 12 minutes de moins sont à prendre avec délicatesse. Elles sont terribles ces pentes, âpres et rébarbatives, surtout dans la brume comme ce fut le cas encore. Mais, une fois avalé le replat et les dernières encablures de Larrau, c'est l'Espagne et... un grand soleil!

Larrau erroimendi 10

Ajouter un commentaire

 
×