n° 22 - Col de Turini / Authion

Col de Turini/Authion (1889m)

L’arrière-pays niçois est riche en paysages somptueux. Mais il faut faire un choix et le Turini s’impose de lui-même. Plus connu des amateurs de sport automobile (nombreux rallyes empruntent ses flancs), c’est un véritable marathon par son flanc sud puisqu’il faut remonter le lit de la Bévéra en s’enfonçant dans les  gorges du Piaon, traverser Moulinet puis attaquer quelques beaux lacets avant d’atteindre le col. Mais là ne s’arrête pas l’ascension. On pourrait se contenter de ces 25km et plonger dans la vallée de la Vésubie par une route sacrément tourmentée qui offre l’une des plus belles grimpée de ce recueil. 
C’est mal connaitre l’esprit sportif qui règne sur ce carnet. En virant à peine à droite on ajoute presque 300m de dénivelé. Du coup on subit les plus forts pourcentages sur cette ultime partie. A Authion, symbolisé par une petite auberge bienvenue, s’arrête l’ascension. Celui qui ne craint pas les routes étroites et bosselées peut effectuer une superbe boucle (sens unique) passant par les ruines du fort de Mille Fourches et la Pointe des Trois Communes, rajoutant ainsi 100m de dénivelé au compteur après une courte descente. Au sommet, le regard plonge alors dans les eaux cristallines de la Méditerranée et toutes ces petites collines moutonnent tendrement jusqu’à la grande bleue. Magnifique!

Turini 15

Versant Sud  COTE : 74
Alpes Maritimes (06) –  Départ : au niveau du ruisseau le Guiou, en aval de St Vincent (D2566)
Longueur :  24,9 km  
Dénivelé : 1484m  
Pourcentage moyen : 6 %  
Temps de montée : 1h 37’45  (le 19 Juin  2015) – Coefficient : 395
Nombre d’ascensions : 2      
Tour de France : 3 ascensions (Bobet 1948 – Lopez Carril 1973)

Versant Nord  COTE : 84
Alpes Maritimes (06) –  Départ : croisement D2565 – D70
Longueur :  19 km  
Dénivelé : 1384m  
Pourcentage moyen : 7,3 %  
Temps de montée : 1h 27’30  (le 19 Juin  2015) – Coefficient : 379
Nombre d’ascensions : 2

Actualisation  : Premier col du circuit n°13, Turini se rehausse jusqu'au promontoire de Authion d'où la vue vaut la peine d'avaler ces 5km supplémentaires. Mais, forte chaleur ou simplement jour "sans", j'ai dû abandonner à mi-parcours. Reste le plaisir de grimper ces beaux virages et l'envie d'y retourner en 2018. 

Turini 39Turini

Ajouter un commentaire