le Col d'Andrion (1681m)

Atypique, l’Andrion l’est assurément. D’abord, c’est une belle montée proposant de délicieux lacets dans une ambiance très méditerranéenne jusqu’au village de la Tour. Là, démarre une ruelle qui ne s’élargit jamais vraiment mais se cabre dangereusement pour finir en forêt. On peut poursuivre jusqu’à la Grange de la Brasque et même basculer sur Roquebillière si l’on est équipé d’un VTT.

 

 

Andrion 20

COTE : 70
Alpes Maritimes (06) –  Départ :   croisement D2205 - D32 (pont de la Lune)
Longueur :  24,4 km
Dénivelé : 1436m
Pourcentage moyen : 5,9 %
Temps de montée :   1h 50’25 (le 14 Juillet 2018) – Coefficient : 407
Nombre d’ascensions : 2
Tour de France :  inédit

Actualisation 2018 : Col maudit. En 2015,  je prends un orage carabiné dans la dernière partie, alors qu'à 5km à peine, il n'avait même pas plu. Cette année, après avoir bouclé le joli circuit de la Vésubie (n°4 en partie) et m'être reposé d'une chaleur toute méditerranéenne, je me lance. Jusqu'à la Tour, c'est parfait. Je négocie assez bien la route cabossée qui déboule sur un replat salvateur avant d'entamer le final - cette fois sous le soleil, enfin l'ombre des résineux. Et là, c'est le drame. La fatigue me tombe d'un seul coup. Impossible de maintenir un bon rythme. Du coup, ce temps peut être largement améliorer. 

 

 

Andrion 10

Ajouter un commentaire