Plateau de Beille (1790m)

Devenu en peu de temps un  véritable juge de paix pour le peloton du Tour de France (ou ce qu’il en reste), cette ascension n’a rien à envier à la célèbre Alpe d’Huez. Si la pente est régulière, elle n’offre de douceurs que dans les deux derniers kilomètres… si le vent ne se met de la partie. Depuis 1989, Beille est une station de sports d’hiver. Mais ici pas de grands ensembles qui dénaturent le paysage ou de remontées mécaniques, véritables cicatrices de la montagne moderne. Vouée au ski nordique et à la pratique de la raquette, le côté sauvage du lieu a été préservé. Il n’est envahi que tous les deux ans où se juge l’arrivée de la célèbre cyclosportive l’Ariègeoise… ou lors d’étapes du Tour de France. 

Beille 21

COTE : 82
Ariège (09) –  Départ :   les Cabanes (place) D522
Longueur :  15,7 km  
Dénivelé : 1240m  
Pourcentage moyen : 7,9 %  
Temps de montée : 1h 12’40  (le 9 Juillet 2015) – Coefficient : 352
Nombre d’ascensions : 6
Tour de France :  8 ascensions  (Pantani 1998 – Rodriguez 2015)

 

Actualisation 2018 : Au programme 2 ans après l'Ariégeoise où j'avais brillé par mon allure d'escargot. Je reviens à 1h22', une bonne moyenne, d'autant que la chaleur commençait à saper le moral (midi au sommet) et j'avais déjà 2 petites grimpées ariégeoises dans les jambes (Goulier et Lercoul). 

BeilleBeille 15

Ajouter un commentaire