des Boucles pour enchaîner les cols

Escalader des cols, se hisser au sommet puis dévaler la pente, c'est bien. Enchainer 3 ou 4 cols (voire davantage!!) dans un joli circuit qui revient au point de départ, c'est mieux.

 

Tous les circuits présentés ont été réalisés au moins une fois. L'idée est de présenter une boucle avec un appendice (facultatif) pour finir "comme les grands" par une belle ascension  sans risque (un coup de mou, hop! demi tour et l'on retrouve sa voiture). 

Je tiens à préciser que, ne possédant pas de GPS, le tracé a été réalisé à "main levée", susceptible de quelque décalage tant au niveau du kilométrage que du dénivelé total. 

Pour chaque circuit, quelques infos : le kilométrage et le dénivelé, tout le monde comprend. Le nombretotal de km d'ascension et le rang de difficulté, réalisé par l'addition des coefficients de difficulté de chaque col (voir rubrique "comment définir la difficulté" situé dans le menu après le col n°50) dont le coefficient est indiqué entre paranthèses pour chaque grimpée répertoriée. Le dénivelé correspond à l'addition des cols principaux. Comme j'ai l'habitude de la dire, le tracé GPS prend en compte le moindre ralentisseur et gonfle inutilement le score - pour les anxieux, se référer au chiffre de Visorando. 

N'hésitez pas à me signaler une erreur, laisser un commentaire, proposer une suggestion...

 

 

Circuit n°1 : la TRANSFRONTALIèRE

Localisation : Alpes de Haute Provence/Italie/Alpes Martimes - Départ : Jausiers (04)

Difficulté : 202

Longueur : 158,7 km  dont 61,7 km d'ascension

Dénivelé total : 3800 m  

Ascensions : 3  -  Larche (26) Lombarde (85) Bonette (91)

 

Le passage obligé pour qui aime se frotter à des géants. L'entrée en matière par le col de Larche, longue rampe pas trop difficile permet de bien se mettre dans le bain. La descente sur l'Italie vaut le détour, mais attention au vent parfois fort. La Lombarde, versant italien, est un bonheur (ou un calvaire, ça dépend des jours). La descente après Isola 2000 est tourmentée mais grâce à une belle route bien lisse, c'est un plaisir. Enfin,  la remontée de la Haute Tinée jusqu'à St Etienne et les 25km de la Bonette risquent de faire un peu mal. Mais nous sommes-nous pas tous un peu maso? 

Actualisation 2017 : rien à ajouter. Que du bonheur. Bouclé en 7h35.


Visorando

Descriptif : 

Au départ de Jausiers (parking à gauche au début de la route de la Bonette), emprunter la D900 et laisser la direction du col de Vars pour entamer une longue montée très roulante vers le col de Larche (attention, en Italien cela se traduit par Magdalena!). Une belle descente d'abord en lacets puis sur un faux plat où il faudra lutter contre le vent venant de la plaine du Pô pour atteindre Pratolungo où les choses sérieuses commencent vraiment (à droite - SP 255). Le Col de la Lombarde permet des points de vue exceptionnels et une route tortueuse à souhait. La descente par Isola se fait sur une bande de bitume très large aux virages bien marqués pour retrouver la vallée de la Tinée qu'il faut remonter (D2205) avant de s'engouffrer dans le mythique col de la  Bonette (25km de grimpée dont le dernier risque de surprendre). Juste récompense : 25km de descente époustouflante.


Visorando

 

Circuit n°2 : Un Tour en MAURIENNE

Localisation : Savoie - Départ : St Jean de Maurienne (73)

Difficulté : 270

Longueur : 148 km  (plus 17)  dont 63,7 km d'ascension

Dénivelé total : 4500 m  

Ascensions : 4  - Chaussy (66) Glandon (91) Mollard (44) la Toussuire (69)

 

Sur les dépliants touristiques de la Maurienne, on peut y lire "le paradis des cyclosportifs". Pour une fois, la publicité ne ment pas. Ca monte dans tous les sens. On commence très fort avec les lacets de Montvernier (après une mise en jambes d'une dizaine de km depuis St Jean). Passé le Chaussy, rejoindre la route du col de la Madeleine pour aller rebondir, tel un tobogan, sur l'immense Glandon. Ceux qui l'ont pratiqué se souviennent longtemps de ses 3 derniers km. Après cela, rejoindre la Croix de Fer n'est qu'une balade. Les 44 lacets (2 fois l'alpe d'Huez donc) du Mollard donnent vite le tournis et voilà que se dresse la Toussuire comme digestif. 

Actualisation 2017 : Rien à ajouter. Pour les jusqu'auboutistes, il est possible de finir à l'Auberge de Jeunesse, située rue du Marolay (après, c'est un chemin de cailloux). 8h18, descente finale à St Jean comprise.

 

 


Visorando

Descriptif : 

Au départ de la gare de St Jean De Maurienne, descendre la vallée de l'Arc jusqu'à Pontamafrey. On évitera la nationale en prenant au second rond-point desservant l’autoroute la petite route en face (au niveau d’Hermillon) - attention à ne pas vous engager sur l’aurotoute! A la sortie du village, grimper à droite (D77b) où débute un véritable tournis dans les lacets de Montvernier. Au village, enchainer à gauche (D77) vers le col du Chaussy pour rejoindre la Chambre (D213 - descente du col de la Madeleine) où l’on part à gauche dans le bourg. Traverser  l’Arc et l’autoroute à la faveur d’une paire de rond-points puis  filer tout droit, traversant St Etienne de Cuines pour avaler le Glandon. Poursuivre à gauche vers la Croix de Fer et redescendre à St Jean. S'il vous reste des jambes, continuer jusqu'à Villargondran (serrer à droite dans St Jean - D906) et enchainer une bonne quarantaine de lacets très serrés sur une pente de sénateur. Parvenu à Albiez le Vieux, laisser le Mollard et plonger à nouveau vers St Jean (D110 à droite). S'il vous reste (encore) des jambes, grimpez au premier rond-point vers la route menant à la Croix de Fer, empruntée une heure et demie plus tôt ventre à terre puis bifurquer vers la Toussuire (D78) via la Rochette (la variante par Corbier, très prisée du Tour de France, offre des replats qui n'existent pas dans celle-ci). ​

 


Visorando


 

Circuit n°3 :  l'ALPE (d'HUEZ) en SABOTS

Localisation :  Isère  -  Départ  :  lac du  Verney (38)

Difficulté : 263

Longueur : 125 km (plus 15)  dont 52,4 km d'ascension

Dénivelé total : 4000 m  

Ascensions : 3   Alpe d'Huez (71)  Sarenne  (13)  Mont de Lans (17)  Auris  (14)  Alpe d'Huez II (53)  Sabot  (95)

 

Très ramassée (moins de 130km), cette sortie risque bien de marquer les cuisses... Passé les 10 premiers km d'échauffement pour rejoindre les premières rampes de l'Alpe d'Huez, rien n'est plat. Le but du jeu est de jongler avec les versants, proposant quelques balcons renversants et de belles descentes, avant d'entamer l'un des 5 cols les plus difficiles de France et après avoir grimpé quasiment deux fois l'Alpe d'Huez. Le Sabot démarre très dur, jusqu'à Vaujany. Ensuite, c'est pire! Mais la vue au sommet vaut bien la chandelle.

Actualisation 2017 : Très belle journée et à peine plus de 5 minutes dans l'ultime ascension du Sabot. 7h14, descente finale comprise. Toutefois, porté par une belle ardeur, j'ai "oublié" de prendre par le village d'Allemond avant d'attaquer le final du Sabot. 


Visorando

Descriptif :

Départ du Verney, au pied de la montée à Vaujany. Longer le lac (D526), son barrage et filer jusqu'à la D1091 à suivre à gauche. Au terme de la longue ligne droite, traverser le Bourg d'Oisans et grimper l'Alpe d'Huez par l'itinéraire du Tour de France. Au centre de la station (rond-point devant l'étang), poursuivre tout droit. Quelques lacets puis une courte descente et une belle rampe et voici le col de Sarenne. Dans la descente, retrouver la D25 jusqu'au lac du Chambon. Passé le barrage, grimper à gauche en direction des Deux Alpes (D213). Passé Mont de Lans, suivre Bons sur la D220 à droite. Celle-ci rejoint l'importante D1091 qu'on suivra jusqu'au Freney d'Oisans où il faut grimper la D211a à gauche. Après une montée exigeante, on laisse Auris pour filer en face sur un balcon qui ramène à la Garde. Regrimper à nouveau l'Alpe jusqu'à Huez où l'on vire à gauche (D211b). En vue du lac du Verney, prendre à gauche (D44b) puis à droite pour traverser une nouvelle fois le barrage. Grimper à Allemond en deux lacets et suivre la D43 formant un balcon en forêt. Au contact de la D526, plonger à droite puis, au Verney, s'il vous reste des jambes, attaquer le col du Sabot (terme de ce parcours) par Vaujany.


Visorando

Circuit n°4  :  de la VALLéE d'AURE au VAL LOURON

Localisation :  Hautes Pyrénées  -  Départ : St Lary Soulan  (65)

Difficulté : 292 / 256

Longueur : 133 km   (plus 16) - 142km  (plus 25)  dont 61,2 ou 58,6 km d'ascension

Dénivelé total : 4750 m  -  4400 m  

Ascensions : 6 -   Ancizan  (52)  Aspin  (23) Lançon (28)  Peyragudes (44)  Azet (43)  Portet (102) ou Cap de Long (66)

 

Ca commence par l'Hourquette d'Ancizan qui peut calmer les plus belles ardeurs d'emblée. Aspin n'est qu'une lettre à poster alors. S'ensuit une belle remontée de vallée, hé bien non! On va prendre les chemins bussionniers et la côte de Lançon (moins de 5km) va faire mal. La route superbe grimpant à Peyragudes permet une vue exceptionnelle sur Azet, l'avant dernier supplice avant... l'inédit Portet - l'un des 3 cols les plus durs de France (Ventoux, Madeleine). Autre possibilité, lorsqu'on atteint Saint Lary, filez à gauche pour remonter le val d'Aure jusqu'à la station de Piau-Engaly ou bien aller visiter les superbes lacs de la réserve de Néouvielle : Cap de Long ou bien Aubert (à droite au niveau d'Orédon). 

 

Actualisation 2018 : Au départ, le circuit ne devait ni emprunter la côte de Lançon et pas aller se frotter à Peyragudes et surtout, depuis Juillet 2018, il est désormais possible de finir au Portet, rendant l'option de Cap de Long un peu désuette. En grande forme et la météo sublime... Mais j'ai pris soin de commencer par le Portet (inédit pour moi). Ce que je conseille à ceux qui n'ont pas trop confiance en leurs possibilités. 


Visorando

Descriptif :

Au départ de St Lary Soulan (centre, rond-point devant l'église), suivre la rue de Soulan et longer les établissements thermaux. Traverser le ruisseau (la Neste d'Aure) à gauche puis virer aussitôt  à droite au hameau de Vieille Aure sur la D19. Poursuivre sur la D929 pour traverser Guchen puis grimper à gauche à Ancizan. C'est un véritable "mur" qui rejoint la D113 menant à l'Hourquette d'Ancizan (les rétifs aux forts pourcentages pourront entreprendre la grimpée directement depuis Guchen). Après le lac de Payolle, suivre la D918 vers le col d'Aspin. Au bas de la descente, tourner à droite sur la D929 pour traverser Arreau : passer sur le deuxième pont à gauche et aussitôt à droite puis, avant le collège, prendre à gauche (D219). Attention! Ne pas rater cette entrée car il ne sera plus possible de revenir sur la D219 puisqu'elle enjambe la voie de contournement. Parvenu à Lançon, choisir la D25 à gauche pour rejoindre la vallée du Louron où l'on tournera à droite sur la D618  puis attaquer le col de Peyresourde (au rond-point à gauche). Dans la montée, virer à droite sur un superbe ruban riche en jolis virages qui mène à Peyragudes. En virant à gauche, on retombe sur la route de Peyresourde à descendre jusqu'à Estarvielle (après les 2 lacets) où l'on vire franchement à gauche pour rejoindre Génos, après avoir tout de même contourné le lac. Débute alors l'ascension du col d'Azet. Revenu en amont de St Lary (en suivant toujours la D25), bifurquer à droite puis à gauche  au rond-point (ne pas entrer dans le centre ville). Virer à gauche en direction de Vignec (rond-point, D223). Au rond-point commence l'ascension finale au col du Portet.
Il est toutefois possible de modifier le final pour réjouir les amateurs de paysages sublimes. A l'entrée en amont de St Lary, poursuivre à gauche sur la D929. En 8km de faux-plat on atteint aisément Fabian où la route se rétrécit à droite le long du Neste de Couplan. Compter une montée de 13km jusqu'au barrage de Cap de long ou, pour varier les plaisirs, celui d'Aubert (en prenant à droite en direction de l'auberge). 


Visorando

 

Circuit n°5 : MORZINE GRAND HUIT

Localisation : Haute Savoie  -  Départ : Morzine (74)

Difficulté : 230

Longueur : 122km  (plus 13)  dont 52 km d'ascension

Dénivelé total : 3800 m  

Ascensions : 5   Encrenaz (31) Ramaz (57) Morillon (24) Joux Plane (70) Avoriaz (48)

 

Enchainement comme un chapelet de petits cols dans un cadre idyllique avec des panoramas sublimes. 

Actualisation 2018 : la descente de la Ramaz par Praz de Lys ets toujours plus ou moins barrée. On préférera le simple Tour de Morzine. Je me suis laissé piéger comme un débutant. Du coup, au lieu de redescendre à Taninges, j'ai préféré gravir ce qu'il restait de la Ramaz et finir le circuit normalement après Taninges. Résultat : 123km en 6h10 (descente d'Avoriaz comprise). 


Visorando

Descriptif :

Au départ du centre de Morzine (place de l'église), prendre la rue rive gauche du ruisseau (la Dranse) et partir à gauche après les Granges (chapelle) : la rue coupe la D902 à deux reprises avant d'aller traverser le Bochard au pont du Couard. Très vite, virer à gauche (D328) pour entamer les premiers lacets de l'Encrenaz. Au contact de la D308 descendant des Praz de Lys, poursuivre la descente jusqu‘au premier lacet à gauche où on continue en face sur la D307. L’étroite route de montagne vient
heurter la D907 à Taninges que l’on prend à droite  jusqu'au rond-point de Mieussy où commence le col de la Ramaz. Dans la descente des Praz de Lys et pour varier un peu, on passe le pont des Gets puis la D902 pour revenir une seconde fois à Taninges. Emprunter cette fois la D907 plein Est (vers Samoëns). Passé Verchaix, aller à droite vers Morillon et entamer la montée à la station de sports d'hivers au niveau du cimetière (D54). Devant le premier Parking des Esserts, redescendre par quelques jolis lacets. Juste avant de retrouver la grand route, devant une chapelle, virer à droite pour traverser l'Etelley (D254a) et rejoindre enfin la D254 au pont sur le Giffre. Traverser le centre de Samoëns en attaquant directement le col de Joux Plane. Au premier rond-point dans Morzine, partir franchement à gauche (direction Avoriaz) puis à gauche après le pont pour longer le ruisseau jusqu’à l’église (point de départ). Commencer l'ultime ascension en empruntant la rue des Udrezants à droite puis le chemin de Raches à gauche qui débouche sur la route d'Avoriaz. Lorsqu'on atteint l'arche de la célèbre station, c'est gagné! 

Circuit n°5 (bis)  :  MORZINE TOUR

Localisation :  Haute Savoie  -  Départ : Samoens  (74)

Difficulté : 221

Longueur : 115 km (plus 12 km)   dont 45 km d'ascension

Dénivelé total : 3400  m  

Ascensions : 4   -  Ramaz  (57)  Joux Verte  (43)  Ranfolly  (49)  Plateau de Saix  (72) 

 

Une variante un peu moins ardue mais reprenant les mêmes routes, souvent dans l'autre sens. Ainsi, on garde le sublime Ramaz et ses passages en falaise (et en tunnel), mais on condamne l'Encrenaz (son versant sud est inexistant) et on préfère Joux Verte pour (presque) atteindre Avoriaz en passant par les Lindarets. Attention : en pleine saison, les touristes se partagent la route étroite traversant le village avec... les chèvres! Ensuite on grimpera Joux Plane par sa face nord qui s'appelle... le Ranfolly. Enfin la belle montée à Samoens 1600 avec le cirque du Fer à Cheval à votre gauche pour vous accompagner sur des pentes à 10%.

Actualisation 2017 : Dernier circuit réalisé dans les ultimes jours de Septembre et,  après des temps d'ascension moyens, voilà que j'arrache mon meilleur score dans l'ultime grimpée. Toujours des chèvres aux Lindarets.  . 6h 08'50 à Samoens 1600.

Visorando

Descriptif

Depuis Samoëns, tirer une grande ligne droite plein Ouest, traverser Taninges (D907). Parvenu à Mieussy, enchainer le col de la Ramaz, puis virer à gauche dans la descente des Praz de Lys (D328) vers le col de l'Encrenaz. Au bas de la descente, éviter Morzine en poursuivant direction Thonon puis remonter la D902  (puis D229) vers Montriond  où l’on tourne à gauche (D228) avant l’église. Longer le lac et entamer les beaux lacets menant aux Lindarets. Au col de Joux Verte, abandonner la station d'Avoriaz en plongeant à nouveau sur Morzine (D338). Plusieurs rond-point permettent de contourner Morzine et d'attaquer la montée du col du Ranfolly (D354), versant nord de Joux Plane. Ca descend enfin sur Samoëns qu'il faudra traverser jusqu'au pont sur le Giffre (D4) pour s'époumoner sur les ultimes pentes du plateau de Seix (Samoëns 1600) par la D254.

Visorando
Visorando

 

 

 

Circuit n°6 : MERCANTOUR TOUR

Localisation : Alpes de Hte Provence/Alpes Maritimes - Départ : Barcelonnette  (04)

Difficulté  total : 197

Longueur : 122,7 km  (plus 7)  dont 46,2 km d'ascension

Dénivelé : 3100 m  

Ascensions : 4  Allos  (58)  Champs  (50)  Cayolle  (64)  Pra Loup  (25)  

 

Ici ce n'est jamais plat. Il est possible, évidemment, de tourner dans l'autre sens, mais les sensations seront toutes différentes, cela permet simplement de se "chauffer" en remontant les gorges du Bachelard en direction de la Cayolle. Personnellement, je préfère tourner dans le sens trigonométrique. D'accord, Allos d'emblée, ça peut faire mal, mais la descente dans les superbes lacets et offrant une vue superbe puisque aucun arbre ne vient masquer le panorama vaut vraiment le coup, puis la grimpée des Champs, cette fois à l'abri des conifères et bénéficiant d'une descente moins cahotique que dans l'autre sens. Reste bien  sûr la longue "marche d'approche" de la Cayolle. Pour ceux qui trouvent que Pra Loup ne tient pas ses promesses, je leur propose une alternative : finir à Super Sauze.

Actualisation 2017 : J'étais dans une forme olympique dès ce premier jour alpin, donc un plaisir total. Pas de troupeau dans Allos, pas de vent en vallée, et peu de circulation dans la descente de la Cayolle. 5h50 descente de Pra-Loup comprise.


Visorando

Descriptif :

Départ au croisement de la D902 et la D908 (à suivre) situé à 2km au sud de Barcelonnette. Passé le col d'Allos, filer jusqu'à l'entrée de Colmars où on prendra soin de virer à gauche sur la D2 pour avaler le col des Champs dans une ambiance boisée puis minérale avant de plonger dans d'immenses alpages sur St Martin d'Entraunes. Remonter alors la D2202 pour le troisième passage  de la journée, le col de la Cayolle avant d'enfiler joliment les gorges du Bachelard. Revenu au point de départ, terminer par l'ascension facile de Pra Loup. 
Variante possible et un peu plus corsée : filer vers Barcelonnette et prendre à droite au premier rond-point pour suivre la rive gauche de l'Ubaye un km puis à droite sur la D209 pour grimper au  Sauze puis  finir à la station de Super Sauze. 


Visorando

 

 

Circuit n°7 :  CRÊTES VOSGIENNES : les 3 Ballons

Localisation : Haut Rhin/Vosges  -  Départ : Munster (68)

Difficulté : 240

Longueur : 171 km  (plus 27,7)  dont 65,6 km d'ascension

Dénivelé total : 4300 m  

Ascensions : 7  - Petit Ballon (51)  Platzerwasel (37) Oderen (19)  Ballon d'Alsace (36) Hundsruck (13) Grand Ballon (51) Honeck (33)

 

Les Vosges, pfui... Vous croyez vraiment? Notez le dénivelé total pour un kilométrage passant sous la barre des 200km. Si l'on choisit un jour de grand beau, c'est une balade superbe qui joue entre les crêtes et les ballons. Si la pluie s'invite avec son cortège de brouillards, c'est tout autre chose...

Actualisation 2017 : Sur mes terres par un jour de grand beau, ce fut parfait. Légère variante : je suis parti du pied du Honeck (route des crêtes), ce qui revient au même, la longue descente à Munster située au départ au lieu de la fin. 8h30 tout compris.


Visorando

Descriptif

Au départ de la gare de Munster, suivre plein sud la rive gauche de la Fecht en laissant le stade à droite. Ca commence à grimper dès Lutterbach (à gauche) par la route du Petit Ballon. Passé le sommet et la descente, virer franchement à gauche sur la D27 pour atteindre le col du Platzerwaesel puis la route des crêtes à suivre à gauche en direction du Markstein où l'on tourne à droite. En face du lac de Wildenstein, tourner à gauche (D13bis) jusqu'à Kruth pour entamer le col de l'Oderen (à droite devant l'église). Un bon km après le col, suivre à gauche la route forestière du col de Page puis, à la station de sports d'hivers de Larcenaire, filer à droite (lacet) pour tomber sur Bussang. Une paire de km sur la RN66 jusqu'à St Maurice sur Moselle pour débuter le célèbre Ballon d'Alsace (à gauche, D465) - les initiés pourront emprunter la Voie Verte de Bussang à St Maurice. 2km après le col, suivre à gauche la route qui descend au lac d'Alfeld, puis suit la vallée de la Doller jusqu'à Masevaux. Grimper à gauche au feu rouge (D14) pour avaler le col du Hundsruck. Au bas de la descente, Bitschwiller-les-Thann, tourner à gauche avant la voie ferrée pour aller à Willer sur Thur en évitant la grand' route. Au feu, aller à droite (D13), route du col du Grand Ballon. Enchainer ensuite par la route des crêtes jusqu'au Rothenbach où l’on plonge par la Route des Américains (D34a) puis à droite (D34). Au pont de Bramont, remonter à droite (un raccourci sur route défoncée est possible dans la descente au niveau du lacet à gauche). Grimpez en direction du lac de Blanchemer à droite, puis après un replat (pistes de ski), partir à gauche (Schmargult) sur une route étroite qui conduit à la route des crêtes à suivre à gauche 200m  avant d’entamer les ultimes lacets du Honeck. 
Redescendre à Munster par le col de la Schlucht (20km). 


Visorando

Circuit n°8  : les DEUX SAVOIES

Localisation :  Savoie  & Haute Savoie  -  Départ  :  Beaufort (73)

Difficulté : 336

Longueur : 179 km   (plus 17)  dont 85,7 km d'ascension

Dénivelé total : 5800 m  

Ascensions : 6  - Pré (63)  Saisies par Hauteluce (43) Aravis versant sud (25) Croix Fry  (48) Aravis versant nord (14) Lézette (55) Signal de Bisanne  (88)

 

L'un des plus copieux circuits à cheval sur les deux Savoies, en jouant avec le col des Saisies, sorte de passe-partout : pas moins de 7 itinéraires possibles.  On rebondit d'un col à l'autre en commençant par le méconnu col du Pré, offrant à 500m du sommet une vue saisissante sur le Mont Blanc. La traversée du barrage de Roselend puis la descente vers Beaufort comme on plonge dans un gouffre, la grimpée aux Saisies par le village de Hauteluce (surtout ne pas prendre son contournement, on se priverait d'un point d'eau et d'une architecture traditionnelle de premier choix). On file alors en Haute Savoie par le tortueux col des Aravis dont on empruntera les ultimes lacets au retour après avoir fait un tour à la Croix Fry. C'est alors que l'on plonge dans les entrailles du Val d'Arly pour s'en extirper durement en passant par Crest-Voland, alternance de pâturages et de forêts à champignons. Enfin, la spectaculaire grimpée de Bisanne (pouvant être réalisée par sa directissime (voir fiche n°12) clôt en beauté une belle journée.

Actualisation 2017 : Parti en pleine confiance par une belle journée de Septembre, au sommet du col du Pré, j'avais déjà 10 minutes de retard sur moin horaire prévu. Je déchantais d'autant dans la grimpée des Saisies par Hauteluce où j'accusais un quart d'heure supplémentaire. Ainsi se termine ma tentative 2017 sur ce circuit exigeant. Bien m'en a pris : une pluie froide s'est invitée en milieu d'après-midi.

2018 : Ca y est! Mais la malchance m'accompagne décidémment sur ce copieux circuit! Après 8h37 d'efforts sur 165km, je jette l'éponge aux Saisies (du coup, j'ai fini en beauté au col de la Lézette); je reviendrai 3 mois plus tard pour incorporer Bisanne dans le circuit Tarentaise (n°23). 


Visorando

Descriptif :

Du centre de Beaufort, prendre la direction d'Arêches par la D218a. Au village, grimper à gauche le col du Pré. Il bascule sur le barrage du lac de Roselend. Au contact de la D925 (col de Méraillet), redescendre dans la combe puis, juste avant Beaufort, partir à droite (D70) pour atteindre le charmant village de Hauteluce, accroché aux alpages. Traverser le village (fontaine) puis bifurquer à droite en direction des Saisies (D218b). Traverser la station et basculer vers Notre Dame de Bellecombe puis, 1km plus bas, virer à gauche pour entamer une belle série de lacets surplombant Flumet. Passer sous le tunnel et filer tout droit : c'est le début du col des Aravis. Au sommet, descendre en Haute Savoie et ses villages typiques : la Clusaz, St Jean de Sixt où on partira en face au rond-point pour tomber sur Thônes, le pays du Reblochon. Traverser la petite ville et, 2km plus loin, entamer la montée de la Croix Fry en traversant Manigod. Passé le col, on retrouve nos pas en revenant vers le col des Aravis à droite (D909). Revenu à Flumet, poursuivre la descente à droite (D1212) jusqu'au Pont de Flon et attaquer la montée en forêt à gauche. Sorti du bois, aller à gauche vers Crest-Volland puis à droite en direction des Saisies. On retrouve à nouveau nos pas à 1km du col,  en revenant à droite. Dans la descente, laisser Hauteluce à gauche et poursuivre à droite (grimpette de 200m). En vallée, tourner à droite sur la D925 puis traverser Villard Sur Doron où commence l'ultime montée (escamotable en prenant à gauche pour revenir directement à  Beaufort). Au sommet, ce n'est pas fini! Virer à gauche et terminer les 2km à 10% de moyenne. Au signal de Bisanne, la vue splendide les jours de beau temps récompensera les plus valeureux.


Visorando

 

Circuit n°9 :  TRIPTYQUE LUCHONNAIS

Localisation : Haute Garonne, Espagne, Hautes Pyrénées  - Départ : Bagnères de Luchon (31)

Difficulté : 231

Longueur : 150 km  (plus 16km)  dont 52,4 km d'ascension

Dénivelé total : 3800 m  

Ascensions : 4  - Portillon (41) Menté (64) Balès (61) Superbagnères (65)

 

Joli parcours qui enchaine trois supercols après une entrée en matière (et en Espagne) assez douce. Finalement, ce qui rend difficile cette sortie, ce n'est pas l'enchainement des difficultés, mais les portions de plat (Espagne) ou de faux-plat (col des Ares) où il faut s'économiser si on n'a pas la possibilité de rouler groupé. Reste les 3 juges de paix : Menté qu'on ne présente plus, par son versant le plus ardu, Balès qui semble être une promenade avant que, d'un seul coup, la pente se verticalise et enfin la belle grimpée à Superbagnères.

Actualisation 2018 : Grand beau, mais un final sous une bruine de fin d'après midi. J'étais si bien que j'ai poussé jusqu'au Mourtis (col de Menté) ajoutant 6km au total. 7h59, descente prudente de Superbagnères comprise. 


Visorando

Descriptif :

Au départ de Luchon (parc des Quinconces), suivre la D27 (Boulevard de Gascogne à gauche) puis la D618a à droite (direction Espagne) Passé le col du Portillon, vous devrez vous exprimer en espagnol. Après les derniers lacets de la descente, aller à gauche sur la RN 230 / RN 125 jusqu’à St Béat où débute le col de Menté (D44 à droite).  Laisser le col du Portet d'Aspet à droite dans la descente en suivant la D618 à gauche. Au croisement situé à deux pas de Sengouagnet, virer franchement à gauche vers le col des Ares. Dans la descente, passer Antichan puis imprimer quelques virages pour atteindre Ore où l'on empruntera la D33 à gauche sur 500m avant de partir à droite, traverser la Garonne et la voie ferrée puis en face vers Siradan où l'on suivra la D924 un peu à gauche. Mauléon Barousse : tourner à droite au centre même du village (D925) pour entreprendre le col de Balès. Retrouver à gauche la D618 qui descend de Peyresourde pour entrer dans Luchon.  Virer à droite avant le cimetière et traverser la ville en ligne droite (D125). A un croisement situé dans la montée, prendre à droite la D46 pour surplomber le tout à Superbagnères.


Visorando

 

Circuit n°10 :  DOUBLE VENTOUX

Localisation : Vaucluse - Départ : Malaucène (84)

Difficulté : 168

Longueur : 131km   dont 42,8 km d'ascension

Dénivelé total : 3200 m  

Ascensions : 2  -  le Ventoux versant nord (84) et versant sud (84)

 

Rien de plus simple : grimper les deux versants du monstre provençal en incluant un joli débotté par les champs de lavande de Sault et en surplombant les gorges de la Nesque. Si certains trouvent ce circuit trop facile, sachez qu'il est possible de se lancer dans les Cinglés du Ventoux : simplement ajouter la face que l'on descend ici (par Sault). Ca ne suffit pas? Tentez alors les BiCinglés : la même chose, en répétition, soit 274km...

Actualisation 2018 : J'avais visiblement choisi mon jour puisque une cyclo devait se lancer à mes trousses, disons une demie heure plus tard. Personne ne m'a jamais repris! Grand beau et pas de vent (pour un début d'Octobre!), du coup   6h12.


Visorando

Descriptif

S'attaquer au géant de Provence depuis Malaucène, puis au Chalet Reynard, suivre la D164 descendant doucement vers Sault. Dans le bourg, virer à droite puis choisir la D942 à gauche pour bénéficier de vues en balcon sur les gorges de la Nesque. Retrouver la D1 juste avant Villes sur Auzon. 5km plus loin, suivre Mormoiron à droite pour gagner Bédoin par la D14 au milieu de vergers (il est possible de baguenauder davantage dans ce doux paysage en passant par Flassan (D19). Au centre de Bédoin devant le marchand de cycles (borne zéro), commence la seconde ascension du Mont Chauve et ce ne sera pas de la tarte! Au sommet, la longue descente vers Malaucène, empruntée à la montée, sera grisante.


Visorando

 

 

 

 

Circuit n°11 : GRAND BORNAND GRAND HUIT

Localisation : Haute Savoie  - Départ : le Grand Bornand (74)

Difficulté : 271

Longueur : 123,8 km  (plus 13)  dont 48,2 km d'ascension

Dénivelé total : 3900 m  

Ascensions : 6  - Colombière sud (34) Romme (62) Colombière nord (46) Plan Bois (47) Croix Fry (30) Annes (52)

 

Au pays du Reblochon il convient d'y aller doucement sur la tartiflette... surtout lorsqu'on s'apprête à enchainer 6 cols en moins de 130km. Si la Colombière n'est qu'un simple échauffement, en basculant à son sommet au long de la falaise, vous aurez certainement compris que lorsqu'il va falloir revenir sur vos pas, ça ne sera pas une partie de plaisir. D'autant que le col de Romme, court mais trapu, risque d'émousser un peu les forces en présence. Mais ce n'est pas fini. Après Thônes, au lieu d'attaquer directement le col de la Croix Fry que les participants à la Time Megève Mont Blanc connaissent bien, le très court col de Plan Bois va marquer les esprits. Enfin, parlons du col des Annes qui ressemble à s'y méprendre à la Planche des Belles Filles : de véritables petits murs entrecoupés de portions plates mais sans l'ambiance forestière : ici, pâturages et troupeaux. Le pays du Reblochon on vous dit!

Actualisation 2017 : Je m'y suis repris à deux fois. Une crevaison dans la descente de la Colombière a retardé ma première tentative (trop tard pour boucler le tout). 4 jours plus tard et quelques balades à pied dans les jambes, j'étais un peu moins "affuté". Soleil et crêtes enneigées (mi-Septembre) = un grand plaisir. 6h56' au col des Annes.


Visorando

Descriptif

Du centre du Grand Bornand, entamer la montée facile vers le col de la Colombière en traversant le charmant village de chalets du Chinaillon. Après la longue descente, passé Scionzier, juste avant de traverser l'A40, prendre à droite en direction de Romme. La route gagne rapidement en altitude le long de falaises abruptes. Lorsqu'on atteint à nouveau le Reposoir, revenir sur nos traces à gauche pour grimper la Colombière par son versant nord. Au premier rond-point du Grand Bornand, filer tout droit pour joindre Saint Jean de Sixt (en négligeant à droite la route partant vers Bonneville). Au rond-point, virer à droite pour plonger sur Thônes (D909). Traverser la capitale du reblochon (D12), puis, parvenu aux Clefs (1km après la route de Manigod), grimper à gauche puis aussitôt à droite la route du col de Planbois et retomber au creux du lit du Fier afin de rejoindre Manigod. Partir alors à droite  (D16) pour atteindre la Croix Fry. Au contact de la D909 en provenance du col des Aravis, descendre vers la Clusaz, à traverser. Revenu au point de départ, poursuivre le vallon du Borne droit devant (D4e) - les habitués pourront utiliser la route à droite avant le ruisseau pour contourner le Grand Bornand, spécialement les jours de marché où le centre ville est neutralisé. A la patte d'oie des Plans, symbolisée par une chapelle, choisir le bras de gauche qui s'élève vers le col des Annes. Ouf!


Visorando

 

Circuit n°12  :  les MADONES  AUTOUR de la VéSUBIE

Localisation : Alpes Maritimes  -   Départ  :  St Martin Vésubie  (06)

Difficulté : 325

Longueur : 202 km   (plus 12)

Dénivelé total : 5900 m  

Ascensions : 6 -   Turini (84)  Braus (31)  Baisse de la Cabanette  (51)  Madone d'Utelle  (41)  St Martin (51)  Madone de la Fenestre  (67)

 

De splendides paysages empreints de cette ambiance méditerranéenne si particulière. Ca commence par le célèbre col de Turini et ses virages réputés. Braus semble n'être qu'une formalité puis la Cabanette donne le tournis avec de superbes lacets dans un cadre idyllique. La grimpée à la Madone d'Utelle risque de donner chaud (surtout au coeur de l'été). Ca se poursuit par la Tour (le paradis!). On retrouve alors un peu de circulation en abordant le col de St Martin - la Colmiane. Enfin, la montée à la Fenestre ressemble à un chemin de croix. Combien parviendront-ils au bout du calvaire?

Astuce : découper cet ogre en deux parties.

1- Rentrer par la vallée de la Vésubie à Lantosque (attention, ça ne passe pas après la Tour et le col d'Andrion pour redescendre sur Roquebillière - passage non goudronné). 125km au total

2- Descendre la Vésubie jusqu'à St Jean et enchainer toute la seconde partie du circuit.  125km 

Actualisation 2017 : Décidément je n'ai pas de chance avec ces "ogres". Au lendemain de ma magnifique prestation sur le circuit n°6, je me sentais des ailes. Tout va bien jusqu'au Turini où je poursuis, fou que je suis, vers Authion, rajoutant 5km dont je ne me doutais pas qu'ils allaient peser lourdement plus tard. Le temps est radieux, les paysages sublimes. Mais je commence à ressentir un peu les effets de la chaleur dans le Braus, puis la Baisse de la Cabanette où les quelques "touristes" que je double ne me font pas oublier que ça risque d'être dur d'ici pas longtemps. Dans la descente sur le col Saint Roch, je slalome avec les travaux entamant la chaussée d'une belle tranchée : on y installe la fibre? A St Jean, j'essaie d'avaler un morceau de sandwich, la bouche déjà toute sèche, je m'allonge 10 minutes sur un banc, à l'ombre. Chose à ne surtout pas faire. Je n'attendrai jamais Utelle. Demi tour et plus d'une heure pour remonter le long faux-plat de la Vésubie, m'arrêtant tous les 5km. Un supplice. Lorsque je rentre le vélo dans la voiture, les premières énormes gouttes de l'orage se déversent... 2018 : J'y reviens, non pas pour m'attaquer au circuit complet (le pourrai-je désormais?), mais en bouclant la partie ignorée l'an passé. Encore la canicule, spécialement dans les gorges de la Carbonnière juste avant la Tour. J'avais eu la sagesse de placer la Madonne de la Fenestre au milieu (parti de la vallée de la Tinée), sinon... Finalement, après un petit somme, j'ai quand même attaqué le col d'Andrion, en pleine forme jusqu'au final en forêt où j'ai bien tiré la langue!


Visorando

Descriptif :

Au départ devant l'église de St Martin-Vésubie, entreprendre la D2565  rive gauche de la rivière jusqu'au croisement avec la D70 qui monte au col de Turini par la Bollène. Il est possible de continuer vers l'Authion (Baisse de Camp d'Argent) une fois au col en prenant à gauche (8 km aller retour). Descendre le long vallon du Bévéra en passant par Moulinet (D2566). A Sospel, grimper directement la D2204 à droite pour atteindre le col de Braus par de jolis lacets. A l'Escarène, continuer à droite sur la D2566 jusqu'à Lucéram où l'on file tout droit sur la D21 pour accéder aux superbes lacets de la Baisse de la Cabanette. Au sommet, partir à gauche sur la D2566 jusqu'au col St Roch où on tournera à droite sur la D73 pour retrouver la vallée de la Vésubie. Redescendre alors sur la D2565 jusqu'à  St Jean La Rivière. Passer le pont à droite et grimper à Utelle (D32). Possibilité de poursuivre jusqu'à la Madone (à gauche après avoir traversé le village) 12km aller retour. Sinon, poursuivre à droite et emprunter les deux tunnels. A La Tour, redescendre toujours sur la D32 et filer à droite sur la rive gauche de la Tinée (D2205).  Au croisement avec la D2565, suivre à droite. Traverser quelques villages (la Bolline et St Dalmas) pour atteindre le col St Martin et plonger sur St Martin. A l'entrée du bourg, choisir à gauche la D94 qui aboutit à la Madone de Fenestre, terme du périple.


Visorando

 

Circuit n°13 : VADROUILLE en VERCORS

Localisation :  Drome  - Départ : Oriol en Royans (26)

Difficulté : 159

Longueur : 180 km (plus 12)   dont 47,1 km d'ascension

Dénivelé total : 3000 m   

Ascensions : 4  -  Gaudissart (Combe Laval)  (36)  Rousset  (11 & 29) Tourniol (42)   Chantemerle Mussan (58)

 

Ah! le Vercors, ses falaises de calcaire, ses forêts enchantées, ses routes virevoltantes. Rançon du succès : en plein été, vous allez devoir partager la route avec des hordes de motos qui n'ont pas encore compris qu'ils ne sont pas sur un circuit privé, sans parler des Fangio du Dimanche ou des camping-cars hésitants. Cela dit, c'est une ribambelle de petits cols, souvent en longs  faux-plat (exemple col de la Bataille). Le Rousset est incontournable avec ses lacets d'anthologie, la descente des Limouches est un plaisir, l'ascension du Tourniol un régal et le passage par la Combe Laval extraordinaire. Profitez!

Actualisation 2017 : Toujours aussi magique cette escapade sur des routes jamais droites. J'avais prévu un final au Rocher de  Chantemerle, dont une route forestière permet l'accès dans la descente vers Oriol. J'avais passé le Tourniol   en grande forme et, malgré l'heure tardive, j'entendais bien accuser la  montée finale. J'étais sur le qui-vive à dénicher cette route sur la gauche et j'ai dû la louper. Qu'a cela ne tienne, j'y reviendrai. 7h32 au total. 

 


Visorando

Descriptif :

Du parking situé à la sortie d'Oriol en Royans, redescendre vers St Jean en Royans et virer sur la D76 à droite : la route de Combe Laval. Après le tunnel du col de la Machine, poursuivre tout droit sur moins d'un kilomètre et aller à gauche sur la D199. Passer le col de Carri et, dans la descente, suivre à gauche (D178) jusqu'à la Chapelle en Vercors où l'on tournera à droite (D518). De grandes lignes droites mènent au pied du col de Rousset, qui ne propose rien de méchant. A Chamaloc, le demi tour peut se faire élégamment : au centre du village, tourner à gauche vers les Garandons puis toujours à droite pour revenir sur la D518 au niveau du ruisseau. Grimper cette fois les fabuleux lacets  jusqu'au col de Rousset, puis partir légèrement à gauche (patte d'oie, 500m après le col). Passer Vassieux en Vercors et continuer à gauche toujours sur la D76 qui épouse la montagne. Plus loin, aller à gauche (D199) pour gagner le col de la Bataille. A Léoncel, suivre la D70 à gauche puis remonter la D68 après la Vacherie, à droite. Après la descente du col des Limouches et avoir longé le village de Peyrus, tourner à droite (D119a). Traverser St Vincent la Commanderie et aboutir à la D125 pour 200m à droite avant de traverser le village de Barbières (D101) et entamer le col de Tourniol. Revenu à Léoncel, partir cette fois à gauche (D70) dans une longue descente peu marquée. La montée finale à la montagne de Mussan (Chantemerle) est discrète : une petite route grimpant à gauche à 8km du croisement de Léoncel. 


Visorando

Circuit n°14  :  PéRIPLE ARIèGOIS

Localisation :  Ariège  -  Départ : Aulus les Bains  (09)

Difficulté : 219

Longueur : 153,5 km   (plus 13km)  dont 50,6  km d'ascension

Dénivelé total : 3700 m   

Ascensions : 5   - Agnès  (56)  Péguère  (49)  Portech  (19)  Core  (44)  Guzet Neige (51)

 

Un petit tour au coeur de l'Ariège sauvage. Sûr qu'on ne rencontrera pas beaucoup de circulation sur ces petits cols bien pentus. Agnès annonce la couleur. De vraies rampes exigeantes et un final somptueux (ne pas oublier l'appareil photo!). Péguère, on ne le présente plus : ses 3 derniers km sont une paroi. Ensuite, ça se calme, même sur les pentes du col de la Core, relativement facile. Enfin, on gagnera Guzet Neige dans un dernier effort. 

Actualisation 2017 : Ce n'était pas la grande forme ce jour-là, mais le parcours ne présente pas de grosse difficulté, plutôt un chapelet de cols moyens mis bout à bout. J'ai roulé sur du sable 500m dans le col d'Agnès à cause de travaux suite à une coulée de terre visiblement. 8h01'25" au sommet de Guzet Neige (peut mieux faire!)


Visorando

Descriptif

Au départ d'Aulus les Bains, attaquer franchement le col d'Agnès sur la D8 en bordure du Garbet. Passé le sommet, au niveau de l'étang de Lers, poursuivre la descente à gauche (D18) jusqu'à Massat où l'on tourne à droite sur la D618. Avant de franchir le col du Port, grimper le mur de Péguère légèrement à gauche (D17). Parvenu au sommet, bifurquer franchement à gauche pour se laisser tranquillement glisser jusqu'au col de la Crouzette où l'on plonge à droite (D18b, puis D33 en face). On rejoint la vallée du Salat : choisir la D3 à gauche. Traverser la rivière après Lacourt puis 500m plus loin grimper la D37 un peu à droite. Passé le hameau de la Rivière, virer franchement à droite (D137) en traversant le ruisseau. Traverser le Lez à Moulis puis virer à gauche dans le village (D618). Passer Engomer puis tourner à droite vers Audressein, poursuivre jusqu'à Argein où l'on vire à gauche sur une route étroite. Passer le hameau de Sor sans y entrer pour aboutir à Salsein où l'on tourne à gauche sur la D904 puis franchement à droite sur la D4 à la hauteur du barrage (pont de Tournac). A Ourjout débute le col de la Core à gauche (D17). Revenu dans la vallée du Salat à Seix, virer à droite après le pont (D3). Moins de 5km plus loin, prendre la D8 à gauche puis, un kilomètre avant le sommet du col de Latrape, finir à droite (D68) jusqu'à la station de Guzet Neige (Prat Mataou). 


Visorando

Circuit n°15  :  GRAND HUIT de BRIANçON

Localisation :  Hautes Alpes  -  Départ :  Briançon  (05)

Difficulté : 197

Longueur : 245 km (plus 8)   dont 47,4 km d'ascension

Dénivelé total : 3300  m  

Ascensions : 4   Vars  (50)  Demoiselles Coiffées (41)  Izoard  (64)  Croix de Toulouse  (42)

 

A regarder les chiffres, cela parait simple si on exlut la longueur. Oui, on frise les 250 bornes et tout le secret va être dans la gestion de cette folle journée. Une préparation s'impose et surtout bien garnir ses poches (pas d'affollement, on n'est pas dans la pampa et il se trouvera toujours une boulangerie, un café, une supérette et même des bancs de fruits et légumes au bord de la route pour assouvir des débuts de fringale). Les plus informés auront reconnu le tracé de l'Etape du Tour 2017. Certes. Mais voilà, ne bénéficiant pas de routes fermées à la circulation, j'ai préféré prendre les chemins buissoniers de Briançon à Guillestre (charmants, mais rajoutant quelques kilomètres). Ensuite, afin de profiter vraiment du col de Vars (son versant sud est ridicule!) et pouvoir passer la vallée de l'Ubaye sans se trainer sur des faux-plats montants (toujours beaucoup de circulation, mieux vaut ne pas s'attarder), j'ai décidé d'effectuer un Grand Huit. Cela permet aussi de gravir les Demoiselles Coiffées (pas de mauvais esprit, hein?) par le versant méridional, le plus intéressant. Enfin, le final, dans le majestueux Queyras avec l'Izoard comme point d'orgue vaut tout les superlatifs. Revenus à Briançon, croyez-vous que c'est fini? Pas du tout. Allez, encore un petit effort. Juste 8km. Mais quels kilomètres!! Un ascenseur donnant sur la capitale du Dauphiné.

Astuce : découper ce Grand Huit en deux circuits.

Actualisation 2018 : Echaudé par mes faiblesses dans le circuit n°12 (Vésubie), je n'ai pas voulu tout gober d'un seul coup. Acte 1 : partant de Jausiers, l'Ubaye et retour par Vars (en poussant jusqu'à la station de Réalon) : 157km, de quoi finir en beauté au sommet de la Bonette. 9h17 pour 203km.

Acte 2 : effectuer la simple boucle Briançon/Guillestre/Izoard, du coup j'ai englobé la grimpée à Puy Saint Vincent, augmenté du Pré de Madame Carles. 154km. 


Visorando

Descriptif

De Briançon (rond-point Ste Catherine, parking au pied de l'Izoard), longer la Durance puis, après avoir traversé la voie de chemin de fer, suivre la D36 à droite. Passé un tunnel, revenir sur la RN94 quelques centaines de mètres et prendre la D4 à gauche (après la traversée de la rivière et de la ligne Sncf). Aux Vigneaux, bifurquer franchement à gauche (D994E) puis traverser le village de l'Argentière-la-Bessée (à gauche au rond-point sous la voie ferrée) en restant rive droite de la Durance. A présent sur la D38, grimper à Pallon et continuer à gauche. Après Chanteloube, en bord de la rivière, filer à droite (toujours D38). A la patte d'oie, opter pour la D37 légèrement à gauche pour grimper au Mont Dauphin en utilisant la RN94 à droite sur 200m. Devant l'église d'Eygliers, virer à droite et une nouvelle fois à droite après le ruisseau pour traverser le Guil et monter à Guillestre. Traverser le bourg dans toute sa splendeur et, enchainant deux ronds-points, attaquer la longue montée au col de Vars (D902). En Ubaye, prendre la D900 jusqu'à Barcelonnette et préférer traverser le bourg. Suivre alors la direction de Pra-Loup/Allos et partir à droite sur la D109 avant le début de la pente. On retrouve malheureusement la D900 très automobilisée aux Thuiles et ce, sur 15km. Prudence. Descendre alors la D954 à droite pour traverser la rivière et commencer l'ascension des Demoiselles Coiffées (D7 à droite). Retrouver la D954 à Fontbelle à droite puis traverser le lac de Serre-Ponçon à Savines avant de suivre la D641 immédiatement à droite (après la voie ferrée) sur l'autre rive. Aller à droite au Pibau (D841) et encore à droite aux Bouteils (D9). Traverser Embrun et virer à droite devant la gare (D994d). Traverser la nationale et la Durance puis partir à gauche. La même route conduit jusqu'à la base de loisirs des Peyres où l'on empruntera la nationale à droite pendant 200m avant de suivre la D86 à droite qui aboutit au rond-point du supermarché. Aller en face puis aussitôt à droite devant la scierie pour éviter la grand’route que l’on traverse plus loin en direction du camping. Au rond-point marquant le début de l’ascension de Risoul, filer en face pour traverser Guillestre en ligne droite et rattraper ainsi la route du Queyras (D902) - pour ceux qui ont peur de se perdre dans les ruelles du village, je conseille de suivre la route de contournement en passant deux ronds-points supplémentaire. Suivent alors les gorges du Guil (nombreux tunnels) puis la combe du Queyras. Quand la route s'élève en quelques virages, choisir l'Izoard à gauche. Après le col et la descente à Briançon, traverser la ville en direction de l'hôpital (pour les non initiés, c'est le plus simple). Parvenu sur la Route de Grenoble, attendre un petit kilomètre, puis attaquer la montée à Serre-Lan (Croix de Toulouse) juste après le centre médical. 
Les plus éreintés n'auront pas besoin de mot d'excuse s'ils escamotent cette dernière difficulté. 


Visorando

 

Circuit n°16  :  le CANIGOU, PYRéNéES CATALANES

Localisation :  Pyrénées Orientales/Aude  -  Départ : Prades (66)

Difficulté : 165

Longueur : 140,5 km (plus 28)   dont 53,6 km d'ascension

Dénivelé total : 3200  m  

Ascensions : 4  -  Roc Jalère (29)  Aussières  (18)  Jau (50) Mantet (68)

 

En principe, sauf porteur de poisse ou choisissant le mauvais jour entre tous, un franc soleil devrait vous accompagner sur des routes chauffées à blanc. La course aux bidons va être le principal moteur de cette randonnée qui se termine sur les flancs du Canigou après avoir joué un peu avec les splendeurs de l'Aude. 

Actualisation 2017 : C'est dans la descente du col de Mantet que je roule sur une mauvaise pierre, condamnant ma roue arrière, réparation de fortune à Prade... Car j'étais parti des gorges de l'Aude, il restait donc 60km à faire sur une route fraichement gravillonnée (col de Roc Jalère). Roc galère plutôt. 8h12 au total (normalement 8h suffisent amplement).


Visorando

Descriptif

Au départ de Prades (centre, église), filer nord-est jusqu'au rond-point de la rocade et emprunter la D35. Passé la rivière (la Tet), aller à gauche sur la D24 puis partir à droite à Catllar (D14) sur un bon kilomètre et grimper à droite la D619. Passer le Roc Jalère et, à  Sournia, virer à gauche sur la D2 devenant la D22 comme par magie après Rabouillet. Lapradelle, poursuivre à gauche (D117) puis, au rond-point du Pont d'Aliès, suivre la D118 à gauche. Dans les gorges de St Georges, suivre la D17 un peu à gauche. Ca commence à réellement grimper après Ste Colombe sur Guette. Prendre alors à gauche la D84 en traversant le ruisseau (l'Estrado) pour gravir le col de Jau. Revenu à Catllar, filer tout droit et entrer à Prades par la D619. Traverser la rocade, puis dans le centre, aller à droite et immédiatement à gauche (D27). Passer Taurinya et, à Fillols, suivre légèrement à gauche pour descendre à Vernet-les-Bains qu'il faut traverser en direction de Sahorre (D27) où l'on suivra la D6 à gauche pour gagner Py et finir au col de Mantet. (le retour se fait directement par la D6 à Sahorre jusqu’à l’importante N116 à droite au pont de Sant Andreu : il ne reste que 6km pour rejoindre Prades).


Visorando

 

Circuit n°17 : TOUR des MONTS d'OLMES en PAYS CATHARE

Localisation : Ariège  -  Départ : les Cabanes (09) à 10km de Tarascon

Difficulté : 288

Longueur : 221 km  (plus 16)  dont 69,5 km d'ascension

Dénivelé total : 4900 m  

Ascensions : 7 -   Verdun (16) Montségur (22) Croix des Morts (21)  Dent (45) Pailhères (77) Chioula (25) Plateau de Beille  (82)

 

Là, c'est du lourd. Plus de 200km agrémentées de petits cols qui usent bien avant d'entamer le superbe Pailhères (un vrai 2000) par son versant le plus prestigieux et le final (Beille, l'Alpe d'Huez Ariégeoise) lorsque le compteur avoisine déjà les 200km. Il est probable que bon nombre d'entre vous  soient tentés par une petite mousse au café du coin et le porte-vélo de leur véhicule sagement garé sur la place des Cabanes... Allez, un petit effort, c'est si beau là haut sur le plateau!

Actualisation 2017 : Etant donné que j'ai improvisé un col supplémentaire sur le parcours (modifié ci-dessous), je n'ai pas eu le temps (nuit tombante) de grimper au Plateau de Beille. En aurais-je eu les jambes? 9h25 pour la boucle sans l'ascension de Beille.


Visorando

Descriptif :

Au départ des Cabanes, suivre la D120 plein nord. Passer Verdun et enchainer les lacets pour aboutir à la route des corniches (D20) à suivre à gauche. Au contact de la D618 prendre à droite, traverser Mercus. Au rond-point de St Antoine, virer à droite puis au rond-point suivant, tourner à gauche. Passer devant le terrain de football et  virer à gauche sur la D809. A Caraybat, suivre la D9a à droite. Traverser St Cirac, Leychert et Roquefixade avant de continuer sur la D117 à gauche à peine un kilomètre et partir à droite (D509) jusqu'à Villeneuve d'Olmes où l'on choisira la D9 à droite. Ne pas entrer dans le bourg de Montferrier et poursuivre vers Montségur. A l'entrée de Bélesta, virer franchement à droite (D16 puis D29). Une fois sur le plateau, au croisement de 4 routes, tourner à gauche sur la D613 puis, rapidement, suivre à droite à  la patte d'oie pour entrer dans Espezel à traverser en ligne droite. Enchainer quelques lacets (D29) puis tourner à gauche (D107) pour traverser Belfort sur Rebenty et partir au long du ruisseau par le défilé de Joucou à droite. 13km plus loin, virer à droite (D307) pour grimper à  Cailla. Une route étroite permet de rejoindre la D83 à droite. Au Pas Del Corps, laisser la route en face se perdre au Clat  et poursuivre par la route forestière. Traverser Aunat puis aller en face  au rond-point (D29). Dans les gorges de l’Aude, suivre la D118 à droite puis à nouveau à droite (D216) en direction de Mijanès en évitant la route à droite proposant des lacets et une pente moins forte. Plus haut, virer franchement à droite (D116) pour longer Mijanès et poursuivre jusqu’au Port de Pailhères (si la route n'est pas trop encombrée de pierres, il est possible de filer tout droit un kilomètre avant le sommet). Dans la descente, juste après le village d'Ascou, suivre la D613 à droite. Passer le col du Chioula puis virer à gauche au col de Marmare (D20 - route des corniches). Après Caussou, poursuivre sur le balcon. 4km plus loin, plonger à gauche vers Vernaux (D55) puis partir en face au dernier lacet pour traverser Garanou et continuer sur la D420 qui joue un moment avec la voie ferrée et se jette dans la très fréquentée RN 20 après Vèbre. Passé un premier large virage à droite, poursuivre tout droit vers les cabanes où l'on gravira le plateau de Beille en prenant à gauche ou l'on sirotera un p'tite bière en terrasse. C'est selon.


Visorando

 

 

Circuit n°18 :  Le GRAND HUIT des BAUGES

Localisation :  Haute Savoie  -  Départ  :  Lescheraines (74)

Difficulté : 204

Longueur : 169 km   (plus 16)  dont 59,5 km d'ascension

Dénivelé total : 3800 m  

Ascensions : 4  - Revard (64)  Prés (38) Semnoz (68)  Margeriaz  (34)

 

J'avoue avoir un faible pour ce petit massif, coincé entre les deux capitales des Savoies. Ca sent bon les pâturages fleuris et on n'y rencontre pas trop de circulation. Une belle entrée en matière, histoire de se chauffer sur une tentaine de km avant d'aborder le superbe Mont Revard qui domine Aix les Bains (profiter de la vue extraordinaire sur le lac du Bourget depuis le Belvédère). Ensuite, on accède aux Bauges par son entrée méridionnale comme si on venait de Chambéry. En formant la seconde boucle de ce Grand Huit, on s'attaque alors  au plat de résistance : le Semnoz qui domine le lac d'Annecy. Enfin,  le final à la discrète station du Margeriaz permet de tater du pourcentage en pleine forêt. 

Actualisation 2017 : Une belle journée d'été, juste un peu chaude sur les rampes du Semnoz. Le tout bouclé en 7h55, descente finale au pont de Lescheraines comprise.


 


Visorando

Descriptif

Au départ du parking situé en plein centre du Pont de Lescheraines, traverser le cours d'eau (le Chéran) puis suivre la D62b immédiatement à droite. Tourner à droite à Arith (D62) puis poursuivre sur la large D911 sur le faux plat  à gauche. Traverser Cusy et suivre la D103 à gauche. Poursuivre sur la D211a à Ste  Offenge et virer à gauche (D211) à Montcel. Peu avant Trévignin, bifurquer franchement à gauche (D913) pour entamer le col (D913).  Il est possible d'accéder au sommet du Mont Revard (compter 4km aller/retour) à droite lorsque la pente s'adoucit. Passé la station de la Féclaz,  aller à drotie sur la D912 jusqu'à St Jean d'Arvey où l'on partira carrément à gauche (D206). Passer Thoiry et les Chavonettes sur la route du col des Prés en direction d'Aillon le Jeune où l'on ne manquera pas de prendre la seconde à droite (toujours D206). Au pont de l’Escorchevel virer à gauche (D911) pour atteindre le Châtelard. A peine sorti du village, suivre à droite (D61) pour atteindre la Motte en Bauges où l'on poursuit sur la D61 à droite. Après avoir traversé le ruisseau de Bellecombe, descendre la D61a à gauche puis poursuivre la descente au croisement sur la D912. Enchainer toujours à droite (D911) et prendre la D5 au pont de Banges. Passer Gruffy, Viuz la Chièsaz et tourner à droite à Balmont. Continuer sur la D5 à droite (en vue de l'autoroute) et aller tout droit au rond-point après Mathonex. Au centre de Vieugy, virer à droite en direction de Quintal (D5a). Traverser le village (D241) et, en forêt remonter à droite  (D41) pour atteindre le Semnoz. Sur l'autre versant, au col de Leschaux, virer à droite (D912) et descendre cette fois jusqu'au pont Detrier (à gauche là où on avait tourné à droite précédemment). Au pont de Lescheraines, aller à droite (pont) puis continuer direction Aillon sur la D59. Dans le faux plat qui sert de montée, choisir à droite la D59a qui se termine à la station du Margériaz.


Visorando


 

 

 

Circuit n°19  :  ESCAPADE en CHARTREUSE

Localisation :  Isère/Savoie   -  Départ  :  St Pierre de Chartreuse  (38)

Difficulté : 232

Longueur : 141 km (plus 18)   dont 46,6 km d'ascension

Dénivelé total : 3600  m  

Ascensions : 4 -  Cucheron (22)   Granier (62)  la Cluse  (18)   Charmant Som par Palaquit (72)

 

Un massif des préalpes qui revigore.  Au départ, ce circuit devait emprunter le col du Coq puis un superbe balcon donnant sur le Grésivaudant avant d'entamer la rude grimpée du Granier par Chapareillan.  Renseignements pris auprès de la mairie de St Pierre, il semblerait que la consolidation de la route, entamée par d'importants glissements, n'est pas près d'être opérationel. On fera sans. Commence une boucle qui tournicote à en donner le vertige et sans grosses difficulté à part le col de Palaquit qui propose quelques raideurs que les anciens regrettent parfois (mais on s'égare, là!).  Et ce fameux col interdit à la circulation, la Charmette, et on comprend pourquoi : tunnels, trous, pierres, troncs parfois. A faire une fois, c'est tout, en priant pour ne pas croiser un garde forestier. Enfin, la montée à Charmant Som depuis le col de Porte est l'apothéose. 

Actualisation 2018 : 141km en 7h30. Je me suis trainé. Sauf que le col de la Charmette n'incite pas aux débordements! 


Visorando

Descriptif

Au départ du parking du pont de la Dame, en contrebas de St Pierre de Chartreuse, suivre la D512 en direction de Grenoble sur moins d'un kilomètre puis choisir la D57b à gauche. Passé le col du Coq, virer sur la D30 à gauche pour traverser une ribambelle de hameaux jusqu'à la chapelle des Pelloux où l'on suivra la D30c légèrement  à gauche. L'ambiance y est plus forestière. Au croisement suivant (à l'aplomb de Montalieu), virer à gauche (D282) afin de poursuivre sur ce fabuleux balcon donnant sur la plaine de l'Isère. A la Palud, grimper à gauche (D285a) vers le col du Granier. Toutefois, depuis l'éboulement de Janvier 2016, la route peut être coupée : continuer en face jusqu'au Colombier où il faut virer à gauche pour trouver une route forestière qui rejoint la route du Granier depuis Chambéry (ceci allonge de 10 bons km et met à l'épreuve des qualités d'orientation dans la première partie résolument agricole).
Au col du Granier, partir à gauche sur la D912, puis à Epernay tourner à droite sur la D45. Après moult circonvolutions, elle aboutit à St Jean de Couz où l'on choisira la D1006 à gauche. Passé le tunnel, prendre à gauche puis à encore à gauche au Villard et à droite au Pont St Martin. St Christophe sur Guiers, virer à gauche (D520c) puis, après deux lacets, suivre à droite  la D120 qui aboutit au rond-point avant St Laurent du Pont où, après avoir franchi le Guiers Mort, il faudra virer à gauche sur la D520b moins d'un kilomètre et prendre la route forestière de la Charmette un peu à droite. Passé le col homonyme, au Gua, virer à gauche sur la D105g puis encore à gauche sur la D105a pour traverser Quaix en Chartreuse et une nouvelle fois à gauche sur la D57 grimpant au col de Palaquit. Retrouver alors la D512 à gauche, puis au col de Porte, partir une dernière fois à gauche (D57e) pour terminer à Charmant Som.


Visorando

 

Circuit n° 20 :  CéVENNES, ENTRE MONTS & GORGES

Localisation :  Gard/Lozère  -  Départ : Saint Jean du Gard (30)

Difficulté : 93

Longueur : 173 km    dont 40,7 km d'ascension

Dénivelé total : 2100  m  

Ascensions : 3 -  Asclié (24)  Aigoual (43)  Solpérière  (26)

 

La principale difficulté de ce circuit réside dans... l'orientation. En effet, les routes semblent se multiplier à l'infini et il n'est pas évident de s'y retrouver. Ainsi, je grimpe toujours le col d'Asclié par la mauvaise route, enfin celle que je n'avais pas choisie. A part ça, les solitaires vont se régaler, on dirait que même au coeur de la saison touristique, ces lieux superbes et sauvages sont boudés par les vacanciers. On ne va pas d'en plaindre. 

Actualisation 2018 : Un vent de tous les diables au Mont Aigoual, de côté! Heureusement, ça ne dure pas. 7h37. 


Visorando

Descriptif

Depuis la gare de  St Jean du Gard, suivre la D153 qui épouse les collines. 13km plus loin, partir à droite (D153d - les Horts) rejoignant la D39 à suivre à droite  pour entamer le col du Mercou. Revenu sur les rives du Gardon, virer franchement à gauche (D152) pour attaquer le col d'Asclié. A moins d'un kilomètre du sommet, bifurquer bien à gauche sur la D20. Croisement du col de la Tribale, partir à droite sur la D152 qui épouse le relief. Notre Dame de la Rouvière, suivre la D152a à droite ne tardant pas à devenir la D294 pour se jeter sur la D986 (à droite)  en bord de l'Hérault. Passé Valleraugue, on entame les premiers lacets du Mont Aigoual. Au sommet, suivre la D18 plein Nord puis à droite la D19 se jetant dans la D907 à gauche pour longer le lit du Tarnon jusqu'à Racoules. Commence le col de Solpérière (D49) pour se hisser sur la corniche (D9 à gauche, puis D983 à droite). A la sortie de la Barre des Cévennes, suivre la D13 à droite pour descendre gentiment vers St Germain de Calberte où l'on vire sur la D984 1km avant le village. Après avoir traversé St Etienne Vallée Française, suivre le Gardon par la D983 et revenir à St Jean.


Visorando

 

Circuit n°21  :  VERDON TOUR

Localisation :  Var & Alpes de Hte Provence  -  Départ : Moustiers Ste Marie (04)

Difficulté :  64

Longueur : 120,5 km  (plus 3)  dont 18,2 km d'ascension

Dénivelé total : 1150 m  

Ascensions : 2 -  Illoire  (35)  Collet Barris (29)

 

Ce circuit vaut surtout par ses points de vue - tous sublimes- et ne prétend aucunement être un parcours de montagne. Disons qu'il permet de rouler l'hiver sur des routes praticables sans trop forcer ou se remettre en forme avant d'attaquer du plus sérieux.

Actualisation 2018 : Grand beau et bel orage la dernière heure. Du coup, je n'ai pas eu envie de faire le final. 5h25


Visorando

Descriptif :

Au départ du croisement entre la D952 et la D957 (rond-point)  en contrebas de Moustiers Sainte Marie à un jet de pierre du château de Vals, partir vers le lac de Sainte Croix pour en suivre la rive jusqu'à  la D19 dont on va entamer la montée à gauche vers le col d'Illoire en traversant le bourg d'Aiguines (D71). Commence alors le tour des gorges proprement dit sur un balcon sublime qui ne prend fin qu'à l'intersection de la D90 qu'on suivra à gauche. Après Trigance, partir toujours à gauche sur la D955 qui se jette dans la D952 (à gauche) au niveau du pont enjambant le Verdon. La route suit le lit des gorges jusqu'au Point Sublime (parking, restaurant) où l'on choisira de grimper la D17 à droite. Passé un torrent, entreprendre les quelques lacets descendant sur la D123 puis à la Palud où l’on suit la D952 à gauche le temps de sortir du village puis la D23 à droite (patte d’oie) qui va épouser à nouveau les gorges en un fantastique balcon pour revenir à la Palud après un passage de 22km au paradis. Suivre cette fois la D952 à gauche pour retrouver le point de départ après moult émerveillements et une courte descente. Ce n'est pas fini. 3km d'une petite ascension en prenant la première à gaucbe dans la  montée de Moustiers (inutile d'aller dans le bourg). Ensuite, s'élever sur le plateau vers le pylone.


Visorando

Circuit n°22  :  la ROUTE des BÛCHERONS

Localisation :  Vosges  -  Départ : Route des crêtes, parking du Honeck (auberge)

Difficulté : 158

Longueur : 151  km  (plus 1)  dont 37,8  km d'ascension

Dénivelé total : 2700 m  

Ascensions : 7 -   Vierge (25) Morbieux (16) Lauvy (26) Brabant (21) Grosse Pierre (16) Collet (20) Honeck (34)

 

Ce n'est pas la peine d'emporter la tronçonneuse pour autant. En revanche on risque de croiser quelques camions de débardage et une paires d'écorces sur la route (il ne m'est jamais arrivé de crever sur ces routes étroites, mais sait-on jamais?) Une grande bouffée de chlorophylle et d'oxygène au long d'un chapelet de cols ne dépassant pas les 5km tout en restant constamment sur le département vosgien! 

Actualisation 2017 : Pas de grands cols mais il sera difficile de "faire" une moyenne, le seul tronçon plat est la Voie Verte des Hautes Vosges, constamment entamée de barrières. Choisir un jour de grand beau pour profiter pleinement d'une part et éviter d'autre part des routes rendues glissantes par une sauvagerie ambiante. 6h40 au total. 


Visorando

Descriptif 

Du parking au pied du Honeck, suivre la Route des Crêtes (D430) vers le Markstein. 100 mètres après être entré dans le Haut Rhin, basculer dans la descente à droite (Route des Américains - D34a) à poursuivre sur la D34 jusqu'au Pont de Bramont. Enchainer à gauche, direction la Bresse sur moins d'un km puis emprunter la route du Lac des Corbeaux au niveau de l'Hôtel du même nom (attention, elle est très discrète). Au lac des Corbeaux, insister vers le col de la Vierge et à son sommet, filer tout droit puis en face, vers le Grand Ventron. Après une belle descente qui se termine en longeant le ruisseau choisir la D43 à droite sur 200m puis à gauche à deux reprises. Après le musée du textile, grimper à gauche et retrouver la D43 à droite moins d’un km. Enchainer alors à droite la route forestière passant par le col du Page et aboutissant à la station de Larcenaire où, après un lacet à gauche, on vire à droite pour rejoindre Bussang. Traverser la N 66 en direction de la gare puis s'engager sur la Voie Verte. Passer le Thillot en traversant la grande rue. Sortir de la Voie Verte à Ramonchamp (aucun panneau - conseil : viser l'église du village). Rejoindre la N 66 à gauche sur 200m puis virer à droite direction col/auberge de Morbieux devant la scierie. Parvenu dans la vallée de la Moselotte, avancer vers Saulxures (ligne droite après la gare), au stop, filer en face (office de tourisme à gauche) puis grimper à droite la rue des Hauts Fers pour surplomber la citée. Descendre une route 200m puis remonter illico à gauche au bas de la rampe. Ca grimpe constamment jusqu’au col de Lauvy où l’on bascule sur Cornimont en descendant sans arrêt. Au stop, aller à droite, longer le collège puis remonter à gauche en traversant la Moselotte. Au croisement, partir à droite puis à la sortie du double virage 200m plus loin, grimper à gauche. Lorsque la pente se calme, poursuivre à gauche quelques rampes folles d’une route forestière à suivre en face constamment. Dans la descente, tourner à gauche, passer la village de Xoulces et 500m plus loin, entamer le col du Brabant à droite. Au sommet, devant la chapelle, filer en face la route qui surplombe la Bresse avant d’y descendre à gauche devant une bâtisse. A la Bresse, virer à droite puis aussitôt à gauche pour traverser une nouvelle fois la Moselotte et aller en face au rond-point (direction Gérardmer). Dans la montée du col de Grosse Pierre (D486), bien veillez à ne pas rater la route des Roches à gauche dans une courbe (attendez vous à un mur). Au sommet, aller à droite pour rejoindre la route principale au niveau du col (à gauche). Dans la descente, ne pas rater la route forestière des 17 kilomètres, discrète à droite après une paire de virages s’enchainant facilement. Après un vrai tourbillon parmi les pistes de ski, on retrouve le lac de Longemer (à droite - D67a) puis encore à droite pour atteindre Retournemer (D67). Au croisement en montée, virer à droite (direction la Bresse - D34d), passer la station de ski puis choisir à gauche la route de Blanchemer. Au 3/4 de la montée,  prendre à gauche la direction de l'auberge de Schmargult puis un morceau de la Route des Crêtes à gauche avant de terminer par les lacets menant au Honeck.


Visorando

Circuit n°23  :  Entre Tarentaise et Beaufortain

Localisation :  Savoie - Aime (73)

Difficulté : 280

Longueur :   182 km  (plus 20)  dont  70,2  km d'ascension

Dénivelé total :  4800m

Ascensions : 5 -   Cornet de Roselend (58)  Bisanne 1500 (53)  Cyclotouristes (31)  Tra - Notre Dame du Pré (51)  la Plagne (87)

Ca n'a l'air de rien comme ça, mais avec 70km d'ascension, voici le 3° circuit le plus costaud du lot. On joue avec deux vallées dédiées au ski mais qui regorgent de belles possibilités. Le Cornet de Roselend par son versant le moins austère et une ribambelle de lacets qui s'enchainent à mi hauteur. Ensuite une incursion sur le domaine des Saisies (les plus valeureux pourront pousser jusqu'au Signal de Bisanne (voir circuit n°8), les moins gourmands se contenter de descendre la vallée du Doron. La route des Cyclotouriste est pourrie mais quelle ambiance! Enfin, la longue remontée de la vallée de l'Isère avec le fabuleux col de Tra (mieux connu sous le nom de Notre Dame du Pré) et un final d'anthologie : 20km d'ascension pour rejoindre le temple du ski. Les plus perspicaces auront reconnu une partie de l'étape du Tour 2019 - mais à l'envers.

Actualisation 2018 : J'ai voulu grimper jusqu'au Signal de Bisanne. Du coup, j'étais un peu "juste" pour entamer la Plagne. D'autant qu'une voiture s'est mal comportée dans la pente de Bisanne, stoppant soudainement en partant à gauche. Badaboum! Plus de peur que de mal... Et un gros trou dans la carosserie! 

 


Visorando

Descriptif :

Depuis Aime (grand parking en bord de l'Isère au niveau du terrain de sport), remonter vers Macot puis, au rond-point, filer en face (D220 - la Plagne, c'est pour tout à l'heure!). Continuer tout droit à Landry pour accéder à Bourg St Maurice par la gare (tourner à droite après le pont). Au rond-point en ville, tourner à gauche pour entamer le Cornet de Roselend. A Beaufort, filer tout droit et virer à droite vers le bourg de Villard/Doron. A la station de Bisanne 1500, partir à gauche et suivre la direction de Queige (attention : ça pullule de routes). A nouveau dans la vallée, remonter 2km la D925 pour virer à droite et s'élever en lacets vers le col des Cyclotouristes (là encore, prendre soin de ne pas se fourvoyer dans les routes). On parvient à Albertville par le village de Conflans où il est possible de virer à gauche pour retrouver la D990 (sinon, tourner deux fois à gauche au bas de la pente). A la Bâthie, tourner à droite (D66) pour traverser la vallée et poursuivre jusqu'à Bellecombe puis Aigueblanche. Traverser le bourg en direction de Moutiers et suivre la route réservée aux vélos juste avant la quatre voies. Longer la rive droite de l'Isère pour traverser Moutiers puis 2km sur l'importante D90 que l'on quitte sans regret à droite dans la zone industrielle de Pomblière. Une petite route permet d'accéder aux Plaines, début du col de Notre Dame du Pré. Descente par Longefoy puis à droite vers Mâcot puis jusqu'à la Aime- Plagne 2000 - à droite dans la station. 


Visorando

Circuit n°24  :  GAP TOUR

Localisation :  Hautes Alpes  -  Départ : St Jean St Nicolas  (05)

Difficulté : 120

Longueur : 199 km (plus 10)   dont 31,2 km d'ascension

Dénivelé total : 2200  m  

Ascensions : 4 -   Chaillol (25)  Noyer (35)  Moissières (30) Orcières Merlette  (26)

 

2200m de dénivelé en 31,2 km de montées, pas besoin d'être un mathématicien de haute volée pour comprendre que ça ne monte pas fort. Et je ne compte pas les petites côtes. Mais 200km quand ce n'est jamais vraiment plat, c'est pas de la tarte. Ce tour de Gap est fantastique car il épouse bien le paysage et les cols du Noyer, de Moissières et même le final à Orcières ne sont pas des enfants de coeur. 

Actualisation 2017 : Belle journée et que du bonheur dans des paysages jamais pareils. La traversée du Dévoluy, le balcon sur le lac de Serre-Ponçon, ça sent le sud. 9h32 de route tout compris.


Visorando

Descriptif :

Au départ de Pont-du-Fossé, s'engager sur la D43, rive droite du ruisseau. A Chabottes, virer à droite devant l'église puis encore à droite à la Villette (D143) en n'insistant pas jusqu'à la station de Chaillol. De nouveau sur la D43, traverser St Bonnet en Champsaur pour couper la RN85 (autrement dit la route Napoléon) et partir à droite au rond-point vers les Allards où l'on retrouve la D217a à droite. Tourner à droite à la sortie de Poligny puis conserver la D17 jusqu'au Noyer où débute vraiment le col homonyme. Virer à droite au bas de la descente pour atteindre St Etienne en Dévoluy et virer à gauche au pont de Giers (D17 toujours). Enchainer le col de Rioupes puis celui du Festre avant de suivre le ruisseau du Béoux sur la D937 jusqu'à l'importante D994 à suivre à droite moins d'un kilomètre. Choisir alors la D320 à gauche puis la D20 en face en traversant le Buech. Franchir le col d'Espréaux, puis fondre sur Esparron, Barcillonnette et le Plan de Vitrolles (toujours sur la D20). Traverser le canal et l'autoroute (possibilité de suivre le canal par une petite route à droite jusqu’à la D942) et tourner à droite sur la D1085 avant de virer à gauche à Monêtier Allemond (D12 puis D104) pour grimper ensuite au Claret. Suivre la D104 jusqu’à l'entrée de la Motte du Caire où l’on  vire à gauche sur la D951 qu'on ne quittera qu'au canal (petite route D471 à droite, longeant le cours d'eau) en ayant traversé le Caire, Gigors et contourné Bréziers. Après Gréoliers, choisir à gauche la D900b pour traverser l'eau et aussitôt la D3 à droite, remontant au barrage de Serre-Ponçon. Passer le col Lebraut. A Chorges, virer à gauche après la gendarmerie puis filer plus ou moins en ligne droite pour retrouver la D614 à un rond-point, un bon kilomètre après être sorti du bourg. Grimper la D214 aux Borels pour avaler le col de Moissière. Passer Ancelles, puis à St Léger les Mélèzes choisir la D13 au rond-point à droite. Parvenu au point de départ, les plus téméraires pourront continuer sur la D944 jusqu'à la station d'Orcières-Merlette.


Visorando

 

 

Circuit n°25  :  ENTRE AIN et SAVOIE

Localisation :  Savoie / Ain / Hte Savoie   -  Départ : Chindrieux (73)

Difficulté : 300

Longueur : 190 km  (plus 6)  dont 61,4  km d'ascension

Dénivelé total : 4650 m    

Ascensions : 5   - Mont du Chat (97) Grand Colombier (74) Biche (45) Droisy (22) Clergeon (32) Chambotte (30)

 

On ne l'imagine même pas étant donné la vue sur les sommets Hauts Savoyards qui accompagnent auloin ce circuit, mais on roule sur les pentes du Jura mon bon Monsieur. Et ce n'est pas de tout repos, croyez-moi. Les côtes de Droisy et celle du col du Clergeon, faciles, ne sont que l'apéritif d'un repas copieusement roboratif : le Mont du Chat et ses 13,5 km réguliers mais ô combien raides, le Grand Colombier qu'on ne présente plus et quelques solides rampes dans le gollet de la Biche. Le tout en flirtant avec le Rhône et le lac du Bourget. Un régal. 

Actualisation 2018 : Encore une fois, le col de la Biche m'a tué (et toujours ce versant moins dur pourtant mais venant toujours après l'énorme Colombier!). J'ai dû faire une pause à Seyssel. Du coup, j'ai escamotté le final à Chambotte, pourtant assez facile.


Visorando

Descriptif

Démarrer au centre des deux communes de Seyssel  (Ain, rive droite, Haute Savoie rive gauche) en franchissant son superbe pont avant de traverser le bourg savoyard en direction de Droisy. A Clermont, bifurquer carrément à droite (D31) pour atteindre le Val de Fier et poursuivre en face (D31) vers Lornay. Plus loin, entre deux lignes à haute tension,  suivre la D317 à droite et la D231 encore à droite dès les premières encablures du col de Clergeon. A Ruffieux, prendre à gauche (D56) jusqu'à Chaudieu par Chindrieux pour éviter trop de circulation. Au rond-point filer sur la D914 bordant le lac du Bourget. A Conjux, la route s'élève en un superbe belvédère et rejoint la grand' route du col du Chat que l’on empruntera à droite. Dès l'entrée au Bourget, aller tout droit et grimper à droite au niveau d'une petite place le matou qui nous intéresse (D42). Sur l'autre versant, atteindre St Paul (D41 à droite) et tourner à droite (D921c) puis couper la D1504 au Chevelu afin de longer un petit lac et rejoindre la D210 pour bénéficier de la descente au travers des coteaux de Billième et Jongieux. Choisir la D921 à droite longeant le Rhône. Passer Chanaz et, au terme d'une longue ligne droite, partir à gauche au rond-point pour atteindre Culoz. Au centre du village entamer l'ascension royale du Grand Colombier. 2km après le sommet, virer à droite (D120) vers Lochieu  puis encore à droite (D69). Moins d’un km après Brénaz, grimper à droite le col de la Biche avant de plonger vers Seyssel rive droite par Gignez (à droite D991).


Visorando

 

Circuit n°26 :  ENVOLéE en PAYS BASQUE

Localisation :  Pyrénées Atalntiques/Espagne  -  Départ : Tardets Sorholus  (64)

Difficulté : 260

Longueur : 172 km   (plus 5,5)   dont 43,3 km d'ascension

Dénivelé total : 3600  m  

Ascensions : 5  -  Arangaïtz (42)  Burdincurutcheta (63)  Larrau  (67)  Pierre St Martin  (35)  Chapelle de la Madeleine (50)

 

Ce parcours cache bien son jeu. La verdure et les monts rabotés du Pays Basque ne doivent pas faire oublier que, s'ils sont courts, ces cols sont redoutables. A l'image du Burdincurutcheta, véritable mur de 10km, le port de Larrau n'est pas mal non plus jusqu'à Erroïmendi, régulier mais costaud. Enfin,  la Pierre St Martin par son versant Espagnol est d'une beauté alliée à une facilité étonnante. De quoi en prendre plein les yeux.

Actualisation 2018 : Parti l'après-midi sous un soleil prudent, c'est dans la purée de pois que je passe Larrau puis la Pierre St Martin avec un séjour en Espagne débarrassé de nuages. Rentré à  la nuit, je n'ai pas pu croquer cette Madeleine finale! 8h12


Visorando

Descriptif

Au départ de Tardets, aller vers Alos par la  D247. A Alçay,  partir à droite sur la D117  à suivre continuellement (col d'Aphanize, Béhorléguy, Mendive) jusqu'à toucher la D18 qu'on remontera à gauche. Passé le Burdincurutchetta, au  niveau du chalet d'Iraty-Cize, choisir la D19 à gauche afin d'atteindre le col de Bagargi puis gagner Larrau où commence la montée d'Erroimendi suivie du port de Larrau. Dorénavant en Espagne (NA 2011), tourner à gauche au niveau du ruisseau (NA140) jusqu'à l’entrée d’Isaba où la NA137 - C137 (toujours à gauche) nous ramène en France par le col de la Pierre Saint Martin. Passé la station de sports d'hiver, partir à gauche sur la D113 puis la D632 en face pour atteindre le col d'Issarbe. Juste après avoir franchi le pont de Blancou, aller encore à gauche. La petite route débouche sur la D759 que l’on suit à gauche continuellement jusqu’à la D26 sur les rives du ruisseau le Saison (à droite) jusqu’à Tardets. Au centre bourg, emprunter la D347 à droite. Après le col de Sustary, suivre à gauche vers la chapelle de la Madeleine. 


Visorando

 

Circuit n°27  :  SANCY TOUR

Localisation :  Puy-de-Dôme  -  Départ : la Bourboule  (63)

Difficulté : 67

Longueur : 152 km (plus 7)   dont 22,2 km d'ascension

Dénivelé total : 1330  m  

Ascensions : 3 -   Croix St Robert  (18)  Croix Morand  (24)   Banne d'Ordanche (25)  

 

Une fois encore on va rouler autour d'un sommet emblématique tout en parcourant la Route des Fromages d'Auvergne. Cet enchainement de petits cols est usant mais non dépourvu d'intérêt. Paysages superbes, doux et accueillants, peu de circulation et ombres salvatrices. La grimpée de la Banne d'Ordanche risque cependant de surprendre dans son final.

Actualisation 2017 : Réalisé à deux reprises. Une première fois en grande forme, de retour de mes deux premières cyclosportives Vosgiennes. 6h04 au total. La second en compagnie de deux  sexagénaires inscrits sur l'Etape du Tour. Grand beau à chaque fois!

 

 


Visorando

Descriptif

Au départ de la Bourboule (église), remonter la jeune Dordogne sans changer de rive (D996). Traverser le Mont Dore par le sens unique et choisir la direction Besse pour attaquer le col de la Croix St Robert (D36). Dans la descente, après être passé sous une passerelle, partir à gauche (D636) pour rejoindre la D996 grimpant gentiment au col de la Croix Morand. Dans la descente, bifurquer franchement à droite (D983) et poursuivre légèrement à droite après le lac de Guéry et encore un peu à droite face à la roche Sanadoire. Compter 10 bons kilomètres avant de virer à droite sur la D788 (direction la Garandie). Au croisement, tourner à gauche sur la D5 puis suivre la D213 à droite au niveau de Verneuge et encore à droite au rond-point (D90). Longer le lac d'Aydat, traverser le village puis, en côte, choisir à gauche la D788 qui surplombe le tout. Peu avant Fohet, virer à droite sur la D145. Franchir un ruisseau et, après une nouvelle côte, filer en  face vers les Arnats où il faut tourner à droite sur la D643. Après Lambre, un nouveau ruisseau à franchir, une nouvelle côte à avaler puis virer à droite sur la D640 pour passer Freydefont et le Vernet Ste Marguerite et virer à gauche sur la D5 à Saignes. Au rond-point en amont de Murol, tourner à droite (D996) et emprunter la D637 au Chambon du Lac à gauche (direction Besse). Au contact de la D36, virer franchement à gauche. Dans Besse, tirer toujours le plus à droite pour grimper la D978 (ou la D149 si celle-là est en travaux comme souvent). Plus haut, au rond-point, attaquer la grande rampe menant à Super Besse et poursuivre vers le col de la Geneste  (D149) en contournant le lac  des Hermines par la droite. A Picherande, tourner à droite sur la D203. 8km plus loin, aller à droite vers Chastreix (D615) et poursuivre sur la D88 légèrement à gauche (après le cimetière). 7km plus loin, en lisière de forêt, tourner à droite sur la D645 à suivre 4km avant de plonger à gauche vers la Bourboule (à nouveau D88). Virer à droite devant l'église après avoir traversé la Dordogne, puis un peu à gauche, passer sous la voie ferrée et longer le cimetière (D88). Quelques virages vous hissent à Murat-le-Quaire que l'on traverse en face (D609). Il est vélocipédiquement impossible d'aller jusqu'à la Banne d'Ordanche, on se contentera du col, c'est déjà pas si mal.


Visorando

 

Circuit n°28  :  la RONDE du PUY MARY

Localisation :  Cantal  -  Départ : Saint Paul de Salers  (15)

Difficulté : 149

Longueur : 170 km  (plus 7)    dont 41,9  km d'ascension

Dénivelé total : 2700  m  

Ascensions : 5  - Pas de Peyrol  (37)  Prat de Bouc   (26)   Perthus (13)  Pas de Peyrol (ouest)  (32)  Puy Violent  (41)

 

Voilà une ribambelle de petits cols à égrener dans des paysages autant volcaniques que superbes, enfin ne choisissez pas ces jours de brouillard ou de grand vent, là c'est l'enfer! Depuis St Paul de Salers, sacré l'un des plus beaux villages de France, on rejoint le Pas de Peyrol, appelé à tort col du Puy Mary, par une belle crête qui se termine par 2 km verticaux. De là, on se laisse glisser vers Murat où débute le col de Prat de Bouc puis toute la partie méridionnale sur des routes quasiment désertes. Lorsqu'on rejoint la vallée de la Cère, c'est encore sur des voies étroites. S'enchaine alors le col du Perthus, facile par ce versant, et à nouveau le Pas de Peyrol dans une majestueuse montée plus douce que son versant nord. A  Salers, on bifurque pour aller "jusqu'au bout du goudron" en direction du Puy Violent. Lorsque le bitume disparait, il est temps de faire demi-tour.

Actualisation 2017 : Mon premier circuit dès le mois de Mai. Finalement, ça s'est bien passé. J'ai eu chaud aux oreilles dans le Puy Violent : à la descente, je croise un troupeau de vaches. A un quart d'heure près, j'étais coincé. 7h59'50 à la fin du bitume, Puy Violent.


Visorando

Decriptif

Depuis Saint Paul de Salers, fremonter la vallée de la Maronne (D37) jusqu'au col de Néronne où l'on plonge en face (D37) vers le Falgoux. Poursuivre alors à droite sur la D12 qui rejoint la D680  en forêt (à gauche). Après une rampe insensée, filer en face au col du Pas de Peyrol, direction Murat. A la sortie de Dienne, tourner à droite  afin de récupérer la D3 à droite et fondre sur Murat. Au premier rond-point, tourner à droite pour éviter le centre-ville puis aller en face sur la D39 longeant la voie ferrée (direction Albepierre). Poursuivre vers le col du Prat de Bouc puis filer tout droit et à droite, toujours sur la D39. Avant Brezons, bifurquer à droite sur la D57 en traversant le ruisseau. Aux 4 routes après avoir traversé le hameau de  Vigouroux, filer tout droit. Tourner sur la D990 au Pont  la Vieille pour atteindre Lacapelle-Barrès où l'on continuera à droite (D54). Passer Pailherols et, au sommet (pylône), aller à droite (D59). Avant d'arriver à Thiézac, une fois passé sous la RN122, virer à droite le long du terrain de football pour à nouveau passer sous la Nationale. Traverser  Lagoutte, franchir la voie ferrée, grimper franchement et égrener ainsi quelques hameaux jusqu'à Saint Jacques des Blats où l’on débute le col du Perthus par la D317 en ayant pris soin de rouler 100m à droite sur la RN122. En vallée de la Jordanne, tourner à droite devant la chapelle  pour traverser Mandailles et grimper le Pas de Peyrol une seconde fois (D17). Au sommet, redescendre par la route empruntée au départ (D680). Abandonner la route menant au Falgoux et continuer en face  au col de Néronne par une route balcon qui se laisse glisser jusqu'à Salers. Plonger alors dans la vallée puis traverser St Paul jusqu'au hameau suivant (le Vielmur). Grimper à gauche quelques lacets puis une longue rampe au milieu des pâturages jusqu'à la fin du goudron (parking).
 


Visorando

Circuit n°29  :  les Gorges du TARN

Localisation :  Lozère  -  Départ : Florac (48)

Difficulté : 83

Longueur : 175 km  (plus 6)    dont  20,9   km d'ascension

Dénivelé total :  1500 m  

Ascensions : 3  -  côte des Vignes (29)  Montmirat (23)  Florac (31)

Les célèbres gorges du Tarn et les non moins superbes gorges de la Jonte en jouant un peu avec le relief. De quoi en prendre plein les yeux pour une sortie au kilométrage correct mais sans grosse difficulté. 

Actualisation 2018 : Belle journée de printemps avant que ça ne se gâte. J'espérais jongler avec les nuages d'orage, mais j'ai fini par les rattraper (ou serait-ce le contraire?). 


Visorando

Descriptif :

Depuis Florac, suivre la D907 plein Sud en longeant le Tarnon. Passé Vebron, filer à droite sur la D996 pour grimper le col de Perjuret, facile mise en jambes. Au rond-point de Meyrueis, grimper la D986 à droite pour gagner le plateau du causse Méjan et, au passage, en prendre plein les yeux. Au lieu-dit Hures la Parade, tourner à gauche sur la D63 qui plonge dans les gorges de la Jonte où l'on retrouve la D996 jusqu'au Rozier. Entamer alors les groges du Tarn à droite (D907). A ce stade, il est possible de rejoindre Florac sans grimper une seule côte. Mais ce serait dommage. En conséquence de quoi, on grimpera la côte des Vignes (à gauche) puis, dans le quatrième lacet à gauche, choisir la D46. Virer à droite à Saint Georges de Lévéjac et, après Cauquenas, descendre à droite par la D43 pour retrouver les gorges. Un kilomètre après Ispagnac, bifurquer franchement à gauche (D331) pour rejoindre la N106 à gauche jusqu'au col de Montmirat. De là, la D35 à droite imprime de belles lignes droites, tout en gagnant encore de la hauteur. Parvenu au sommet, tourner à droite sur la D135 qui tombe en une succession de jolis virages sur le Tarn que l'on accompagne dans sa descente jusqu'au rond-point de la confluence avec son petit frère, le Tarnon. Tourner à gauche sur la N106 et entrer dans Florac un kilomètre plus loin. Au rond-point du cimetière, grimper à droite pour atteindre le centre du bourg et terminer par l'ascension des 6km du col de Pierre Plate, surplombant la cité. 


Visorando

 

 

 

Circuit n°30  :  le HAUT JURA

Localisation :  Jura / Doubs / Suisse - Départ : Métabief - Longevilles (25)

Difficulté :  83

Longueur : 195 km  (plus 5)    dont  19,5  km d'ascension

Dénivelé total :  1350 m  

Ascensions : 2  -  côte de la Vie Neuve (40)  le Mont d'Or (43)

Le Haut Jura, ce n'est qu'un plateau. Une fois dessus, il n'y a plus de cols, juste quelques côtes. Toutefois, on ira chercher une belle grimpée depuis Saint Claude et profiter d'un côté sauvage. 

Actualisation 2018 : j'ai dû finir à la nuit, en étant parti de Saint Claude. Grande et belle journée mais j'ai tâtonné un peu (ma première). 8h55 en grimpant aussi le Morond, à deux pas du Mont d'Or. 


Visorando

Descriptif :

Depuis le centre du village de Longevilles Mont d'Or, entamer plein Ouest sur la D45 qui se jette dans la D437, toujours dans la même direction pour traverser Mouthe. A la Chaux-Neuve, tourner à gauche sur la D46 afin de rejoindre la Chapelle-des-Bois dans une ambiance Sibérienne (le froid en moins - pas question de partir en plein Janvier). A Bellefontaine on roule sur la D18 sans avoir eu l'impression de changer de route. Virer à gauche sur la N5 au Sud de Morbier puis, après le lacet, prendre à droite pour traverser Morez en longeant la Bienne. La D25 imprime quelques jolis virages pour atteindre  Prémanon où il faut virer à droite dans le centre sur une route étroite qui va se perdre en forêt pour sortir sur la D69 à suivre à gauche une paire de km. Au lieu-dit le Haut Crêt, suivre la D304 à droite pour fondre sur Saint Claude. Au bas de la descente, tourner franchement sur la D436 et entamer le col. Après une paire de lacets, suivre la D25 à droite puis la D292 à gauche lorsque la pente s'adoucit. A partir de là, il convient d'être attentif : si l'on reste toujours sur la même route, elle n'arrête pas de virevolter en proposant plusieurs croisements. C'est à Lajoux que l'on retrouve la D436 pour basculer sur Mijoux en 5 superbes lacets. Tourner à gauche dans le village sur la D936 plein Est qui rejoint la D1005 à gauche au terme d'un long faux-plat. Aux Rousses, virer à droite dans le centre puis suivre la D29 à gauche avant de sortir du bourg. Longer le lac puis partir à droite au Bois d'Amont pour suivre la D415 qui entre en Suisse. Tourner à gauche au Brassus afin de longer le lac de Joux par la gauche. Le Pont, continuer plein Est et longer le lac Brenet à droite cette fois. Se laisser descendre sur Vallorbe où l'on tourne à gauche en direction de Pontalier. Dans le faux-plat montant, quitter la route trop fréquentée pour passer la Ferrière (à droite). Après la Chapelle St Maurice, revenir à gauche pour entrer dans Jougne en évitant encore la grande route (N57). L'idée est de grimper vers les carrières pour redescendre en 2 lacets au rond-point qui marque le col de Jougne. Suivre la route en face. Tourner à gauche sur la D9  au Miroir puis entrer dans Métabief, que l'on traverse pour rejoindre notre point de départ. A la sortie de Longevilles, virer à gauche en direction du Mont d'Or. Un mur de 5km vous attend.


Visorando

 

Circuit n°31  : DRÔME PROVENçALE

Localisation :  Drôme - Départ :

Courant 2019....

 

 

Circuit n°32  : l'ALSACIENNE

Localisation :  Bas Rhin -  Départ :

Courant 2019...

 

Circuit n°33  :  le MONT LOZèRE

Localisation :  Gard / Lozère / Ardèche - Départ : Génolhac (30) 

Difficulté :  151

Longueur : 206 km  (plus 15)    dont  51,2  km d'ascension

Dénivelé total :  3000 m  

Ascensions : 5  -  Croix de Berthel (22) Finiels (30) côte de Monselgues (24) côte de Bonnevaux (22)  Pré de la Dame (53)

Je voulais tracer un circuit au coeur des Cévennes à cheval sur les trois départements emblématiques de cette France résolument sauvage comme on l'aime. Genêts au printemps, prés de Narcisses au bon moment (pour moi, mi-mai) et une succession de côtes pas toujours faciles. Le col de Charnavas, très court, vaut le coup - spécialement à la descente : un vrai toboggan. 

Actualisation 2018 :  Mauvais départ.  La route de Vialas est en travaux et je n'ose pas m'y engager (ça passait peut-être). Du coup, je décide de contourner par le Sud par Chamborigaud et la D35 qui propose plus de km mais pas de grosse pente. Et d'emblée, je me retrouve dans un mur. Cul-de-sac. Demi tour. Bref, c'est mal parti. Le final et toutes les routes m'obligent à consulter la carte à tout bout de champ. Cela dit, belle journée et le plaisir de rouler un moment avec deux charmantes jeunes filles. L'une surtout.   8h49 avec tous les tâtonnements. 


Visorando

Descriptif :

Depuis Génolhac, descendre plein Sud par la 906 puis virer légèrement à droite sur la D998. Ca ne commence à monter qu’à partir de Vialas pour atteindre la Croix de Berthel où l’on part à droite pour se laisser glisser jusqu’au Pont de Montvert où commence le col de Finiels (D20). Sauvegrie du Mont Lozère. Juste après le hameau du Bleymard, suivre la D901 à droite jusqu’au lac de Villefort. Au rond-point, aller à droite vers Villefort puis tourner sur la D51 à gauche en contrebas. Suivre la vallée de l’Altier jusqu’à Pied de Borne où l’on choisit la D151 légèrement à gauche dans le bourg. Au lieu-dit les Baumes, virer à droite puis à gauche pour atteindre Montselgues où l’on tourne franchement à gauche (D304) pour rejoindre la D4 à droite. C’est un balcon qui permet une jolie vue. Au hameau de Peyre, suivre la D10 à droite pour descendre gentiment jusqu’aux Vans.  Traverser la petite ville plein Sud afin de gagner le plateau par quelques lacets sur la D216. Suivre la D251 à droite vers Brahic puis redescendre sur une route étroite vers la D216 à suivre à droite qui se contortionne pas mal. Ne pas louper la D320 à droite pour grimper au col du Péras. Ca redescend à Aujac par quelques lacets bien sentis puis filer sur la D134 pour tomber dans une vallée encaissée d’où on s’extirpe par un véritable mur pour gagner le col de Charnavas. Mais la descente, en face, est un vrai toboggan pour rejoindre la vallée de l’Homol où l’on tourne à droite pour traverser Génolhac et entamer la montée finale au col du Pré de la Dame.


Visorando

 

Circuit n°34  :  HAUT LANGUEDOC

Localisation :  Hérault/Tarn/Aude - Départ : Olargues (34)

Difficulté :  109

Longueur : 218 km      dont  48,2  km d'ascension

Dénivelé total :  2500 m  

Ascensions : 3  -  Espinousse (35) - Pic de Nore (43) - Cabarétou (31)

Allons faire un tour sur les routes de Jalabert. De Olargues jusqu’à Mazamet par le superbe col de l’Espinousse qui semble ne jamais finir mais ne présente pas de sérieuses portions jusqu’au pic de Nore, superbe belvédère sur l’Aude et là-bas, dans le fond et les brumes, la cité de Carcassonne. Jolis paysages, grand faux plat descendant vers Mazamet mais de quoi affuter tout de même les mollets : il n’y a quasiment jamais de vrai plat dans ce Haut Languedoc préservé.

Actualisation 2018 : Belle journée pour un plus de 200km sans grande difficulté si ce n'est l'enchainement de côtes. Une averse de grésil à l'Espinousse avec deux coups de tonnerre. 9h29


Visorando

Descriptif :

Depuis le magnifique village d’Olargues que l’on ne manquera pas de visiter après le circuit, histoire de décompresser (parking à l’entrée du village), descendre vers l’Est pour traverser le Jaur et rouler sur l’importante D908 tôt le matin avant que la circulation ne s’intensifie.  A l’entrée du Poujol sur Orb, virer sur la D180 à gauche. Commence alors la longue montée vers l’Espinousse, agrémentée de replats. Au col de Fontfroide, tourner à droite sur la D14 pour atteindre la Salvetat par de longs faux-plats. Tourner à gauche pour traverser l’Agout puis aussitôt à droite et enfin à gauche (D14E1) et longer à distance le lac de la Raviège. Parvenu à son amont, choisir la D52 à gauche puis suivre la D68 en face à Anglès. Un km plus loin, opter pour la D61 à gauche puis la D161 encore à gauche. Le Vintrou, prendre à droite la D54 qui permet de fondre sur Mazamet. Avancer vers le centre par la D612 et viser le lit de l’Arnette. J’avoue me perdre assez souvent dans la vieille ville – pas mal de sens interdits. Pour s’y retrouver, le mieux est de longer le cimetière. Une fois sur la D54, laisser passer une paire de km puis virer sur la petite route à gauche en direction du Pic du Nore. Au sommet, basculer vers Pradelles Carbadès où l’on vire à gauche sur la D112 un gros km puis encore à gauche sur la D89, devenant D9 au bout d’un moment tout en se lovant comme une couleuvre le long de la montagne.  Suivre la D620 à gauche puis la D920 à droite une fois sorti des bois. Aux Verreries de Moussans, suivre la D147 à droite pour rattraper la D907 à gauche qui descend lentement à Saint Pons  de Tomières où l’on emprunte la D612 à gauche sur 500m avant d’attaquer le col du Cabarétou à droite (D907).  Au sommet, virer à droite sur la D169  qui rejoint la D14 à la sortie de Fraisse sur Agout. Mais on peut utiliser une route étroite à partir du col du Triby (à droite) qui raccourcit un peu pour rejoindre le col de Fontfroide. Il ne reste plus qu’à entamer la descente (D14) vers Olargues.


Visorando

Circuit n°35  :  Grand Huit d'ALLANCHES

Localisation :  Cantal - Départ : Neussargues (15)

Difficulté :  46

Longueur : 128,7 km      dont  26,1  km d'ascension

Dénivelé total :  1100 m  

Ascensions : 2  -  Croix de Lampres (27) - Croix de Baptiste (19)

 

Il y a comme un parfum de Far West sur les plateaux Cantaliens, notamment celui qui borde le Cézalier. Battu par des vents glacials en plein hiver (et au cœur de l’été aussi, quelques rescapés de l’étape du Tour 2011 me comprendront mieux), il propose cependant une ambiance de sauvagerie qui donne l’impression de rouler ailleurs que sur la Terre. N’allez pas chercher ici de grands cols, de rampes démesurées ou de balcons vertigineux. La difficulté réside dans l’âpreté du propos.

Actualisation 2016 : Superbe journée d’automne avec une crevaison dans l’ultime descente vers Neussargues (route en travaux). 5h44


Visorando

Descriptif :

Depuis le parking en bord de la N122 à Neussargues, suivre la D679 plein Sud en direction de St Flour. Après un faux-plat pour une mise en jambes, tourner à gauche à Talizat (D14). Couper la N122 à Ferrières pour entamer le col de la Croix de Lampres en traversant le village de Peyrusse à mi hauteur (D114). Au bas de la descente, suivre la D679 à droite pour traverser Allanche une première fois puis grimper à droite sur la D39. La route serpente sur les flancs du Cézalier jusqu’à Anzat (il est possible de rallonger un brin en suivant la D679 jusqu’à Marcenat et virer à droite sur la D36 : on contourne alors le Cézalier dans une ambiance de pampa sans oublier de virer à droite sur la D721).

Juste avant Anzat, suivre la D721 à droite pour se laisser glisser jusqu’à Blesle. Suivre alors la vallée de la Sianne (D20 plein Sud) puis, au petit hameau de Riol, grimper à droite (D109) pour atteindre Laurie et un  joli point de vue jusqu’à Molèdes (D55 à droite) avant de retomber dans la vallée au niveau de Conche Bas et grimper, par Vèze et la D9, jusqu’au col de la Croix de Baptiste. Au croisement en vue des éoliennes, tourner à droite pour rejoindre Allanche où l’on traverse le ruisseau pour continuer toujours sur la D9, se hissant sur le plateau vers l’Ouest. Juste après le lac du Jalon, virer à gauche sur la D31 puis suivre la D23 à gauche au village de Fortuniès.  Traverser Chalinargues et regagner le point de départ en roue libre.


Visorando

 

Circuit n°36 : MEDITERRANéENNE

Localisation :  Alpes Maritimes - Départ : Gréolières des Neiges (ou rond-point) (06)

Difficulté :  70  

Longueur : 166 km  (plus 11)     dont  35,7  km d'ascension

Dénivelé total :  1700 m  

Ascensions : 2  -  Vence (35) - Bleyne (35)

Un goût de grand Sud règne dans ce circuit de côte d’Azur à deux pas de Nice, au cœur des préalpes d’Azur. L’intérêt est de pouvoir y rouler quasiment en toutes saisons. Les charmants villages succèdent aux gorges arides et aux virages interminables de ces petites routes de l’arrière pays.

Actualisation 2018 : Une crevaison dans la descente de Bézaudun. A part ça, ce fut un plaisir, juste modéré par le final que je pensais plus dur : non, la route ne va pas jusqu’à la cime du Cheiron (pour cela, il faudra chausser de bonnes chaussures, la vue et le plaisir de marcher dans le ciel en valent la peine). 7h50


Visorando

Descriptif :

Démarrer depuis le rond-point de la route menant à la station de Gréolières des neiges (coin à pique-nique) ou bien s’avancer carrément jusqu’à la station (cul-de-sac). Suivre la D2 vers l’Est puis revenir quasiment sur ses pas à Gréolières (D79).  Au Pont du Loup, bifurquer franchement à gauche sur la D5 que l’on quitte après le col de la Sine pour suivre la D112 à gauche, traçant sur un plateau quasi désertique. Après le col de l’Ecre, on plonge sur  Gourdon où il faut suivre la D3 à droite pour s’engoufrer dans le défilé des Gorges du Loup (à droite sur la D6 au bas de la descente).  Pont du Loup, partir à gauche sur la D2210 qui longe la colline en traversant une ribambelle de villages (les connaisseurs pourront éviter cette artère importante en choisissant des rues un peu en hauteur, mais cela nécessite une bon sens de l’orientation) jusqu’à Vence où l’on attaque le col homonyme à gauche (D2/M2). Au bas de la descente, virer à droite vers Coursegoules (D8) jusqu’à Bouyon où l’on suit la D1 à gauche, formant un superbe balcon jusqu’au col des Ferres avant de plonger dans la vallée de l’Estéron et le superbe village de Roquestéron. Grimper la D17 à gauche puis, dans un lacet à droite, suivre la D10 en face et remonter lentement la fabuleuse vallée de l’Estéron. Pour une ambiance plus aérienne, préférer suivre la direction du Mas à droite (D10) puis au croisement, grimper quelques larges lacets plein Sud vers le col de Bleine (ou Bleyne) par la D5. Au bas de la descente, virer à gauche sur la D2 pour retrouver le point de départ et terminer à gauche vers Gréolières des Neiges.


Visorando

Circuit n°37 :  MONTS du FOREZ

Localisation :  Puy de Dôme - Départ : Notre Dame de l'Hermitage (ou départ de la route y menant) - 6 km au sud de Noirétable (63)

Difficulté :  85

Longueur : 183 km  (plus 2)    dont  28,6  km d'ascension

Dénivelé total :  1700 m  

Ascensions : 3  -  Pradeaux (29)  Chansert (31)  Béal  (25)

Le cœur de l’Auvergne avec ses immenses forêts tapissant des croupes infinies. Quelques cols de poche qui, au fil des heures, font quand même mal aux jambes. Un air de chlorophyle.

Actualisation 2018 : En cours de route, je m’aperçois que mon pneu arrière est largement usé. Craignant le pire, je serre les fesses mais c’est celui, changé la veille à l’avant, qui me lâche ! Le final vers Notre Dame de l’Hermitage est décevant, rapport à la difficulté, mais après presque 200km, c’est bien assez. 8h23 (sans la dernière côte)


Visorando

Descriptif :

Partir depuis la route menant à Notre Dame de l’Hermitage (lieu-dit la Tavanie) ou bien depuis le site lui-même. Suivre la D101 sur un km puis virer à gauche (D53). Avant d’arriver à Vollore Montagne, tourner à gauche sur la D42 puis, un km avant Augerolles, bifurquer franchement à gauche sur la D97 qui rejoint la D313 à droite. Passer Olmet et continuer plein Sud jusqu’à Olliergues où l’on traverse le bourg et la Dore pour attaquer la D37 qui suit un temps la voie ferrée avant de commencer à s’élever. A la Chapelle Agnon, suivre la D87 à droite qui aboutit à la D996 à suivre à gauche. Un lacet pentu nous hisse à Saint Amant Roche Savine puis la large route plonge sur Ambert que l’on traverse plein Est en restant sur la D996 et entreprendre le très roulant col des Pradeaux. Tourner  à gauche à Saint Anthème et juste avant d’atteindre Verrières en Forez, suivre la D44 à gauche. A Lérigneux, virer à gauche sur la D113 qui ne tarde pas à tourner à gauche à la faveur d’un virage. Passer le col de Baracuchet où la route change de nom (D106) pour gagner le col des Supeyres et descendre sur la D66 (à droite) en traversant Valcivières. Au petit village de Job, grimper à droite (D255) vers le col de Chansert puis  entamer, à droite au village de Saint Pierre la Bourlhonne, le col de Béal (D40). Au sommet partir plein Nord sur la D102. Juste après le Brugeron, virer à droite sur la D37 jusqu’à la Chamba où l’on part à gauche sur la D101 pour rejoindre le point de départ et la dernière grimpée à Notre Dame (il est possible de raccourcir un peu en passant par la Chambonie  directement à gauche sur la D101 et éviter la Chamba).


Visorando

 

 

Circuit n°38 : MONTS de la MADELEINE

Localisation :  Puy de Dôme / Loire / Allier - Départ : Palladuc (6km nord est de St Rémy sur Durolle) (63)

Difficulté :  53

Longueur : 154 km      dont  30,6  km d'ascension

Dénivelé total :  1300 m  

Ascensions : 3  -  Charme  (21)  Rivière Noire (16)  Philibin  (16)

Peu connus, ils sont les jumeaux des Monts du Forez, situés plus au Sud, juste séparés par l’autoroute A89. Moins rudes, plus ruraux, ils permettent de jolies boucles sans circulation importante.

Actualisation 2018 : Belle après midi. 6h38 de  selle.


Visorando

Descriptif :

Depuis Palladuc, suivre la D64 plein Est. Parvenu à Arconsat sans grande difficulté, grimper à gauche pour franchir le modeste col de la Charme où la D86 devient la D51 par un tour de passe-passe uniquement connu des services de la voirie. Au contact de la D495, virer à gauche puis aussitôt à droite sur la D51 à nouveau (à priori  la route en face au croisement la rejoint également).  Au Gué de la Chaux, bifurquer franchement à gauche (D182) pour passer la Loge des Gardes où l’on vire bien à droite sur la D177 puis tout droit sur la D478 pour atteindre le lac du Rouchain. Dans la vallée, virer carrément à gauche sur la D9 qui se love contre le flanc de la colline pour parvenir au croisement de la Croix du Sud (la D41 à gauche amène au même endroit en longeant le lac de Chartrain). Emprunter alors la D39 qui franchit le col de la Rivière Noire et devient alors la D120 qui se jette, au bout d’une longue descente facile, sur la D177 à droite. Nous sommes à Saint Clément. Il faut utiliser une minuscule route à droite dans le bourg qui longe un moment un plan d’eau puis s’élève toujours plein Nord pour rejoindre la D25 à suivre à gauche jusqu’à Chatel Montagne où l’on revient au Sud par la D207. Traverser le Mayet de Montagne pour suivre la D49 jusqu’à Ferrières sur Sichon où l’on tourne à droite sur la D995 moins d’un km puis la D178 à gauche. A Lachaux, filer plein Sud sur la D43 puis à peine à gauche (D328) pour atteindre le hameau de Philibin. Virer alors à droite sur la D113 qui se contortionne jusqu’à aboutir à la D43 à suivre à gauche. Laisser le monticule de St Victor Montvianeix à droite et poursuivre Sud Ouest puis Sud pour retrouver la D201 qui ramène à Palladuc.


Visorando

 

 

 

 

 

 

Circuit   :  MONT CHARVIN TOUR

Localisation :  Savoie/Hte Savoie -  Départ : Marlens  (74)

Difficulté : 147

Longueur : 102 km   dont 40 km d'ascension

Dénivelé total : 3000  m  

Ascensions : 3  Arpettaz (72)  Aravis  (27)  Croix Fry (13) Plan Bois (35)

Code Openrunner : 6823631

Une mise en jambes avant d'attaquer les circuits n°8 ou n°12 situés à proximité. L'intérêt est d'emprunter les interminables lacets du col de l'Arpettaz. A ce sujet, j'ai une demande à formuler auprès de la Direction de l'Equipement de Savoie : s'il vous plait, et une bonne fois pour toutes, prenez une petite semaine et refaites moi le revêtement de la route, par ailleurs charmante. Bref, le col de l'Arpettaz se monte mais ne se descend jamais. Après avoir passé une demi journée à tourner autour, je vous convie à grimper (sans votre monture) au sommet du Mont Charvin. Splendide!

Actualisation 2017 : Fait en 2016 (5h21 pour 118 km, dans l'autre sens et passant par les Saisies), donc pas de "tour" cette année. La route de l'Arpettaz est toujours aussi défoncée.

Descriptif :

Depuis Marlens (le lac, par exemple), choisir la voie verte qui longe la D1508 vers Ugine. A la sortie d'une large courbe à droite, traverser la D1508 en direction du hameau des Rippes. Quelques lacets permettent de passer Mont Dessous puis Mont Dessus (logique) en direction du col de l'Arpettaz (route sinueuse, pas en bon état). Au col, basculer vers Héry, puis prendre la D109 à gauche pour joindre la D1212 dans les gorges de l'Arly. Remonter vers Flumet et entreprendre le col des Aravis. Passé la demi douzaine de lacets dans la descente, virer franchement à gauche afin d'accèder au col de la Croix Fry. A Manigod, bifurquer à gauche (cimetière) puis descendre à droite après le ruisseau. Gagner le col de Plan Bois au milieu des fermes (attention aux nombreuses bouses!). En vallée, suivre la D12 à gauche. Passer le col du Marais puis aller à gauche sur la D162 au niveau de Serraval vers le col de l'Epine qui surplombe Marlens.

 

 

Circuit   :  VIVA ITALIA!

Localisation :  Savoie/Hautes Alpes/Italie  -  Départ :  Termignon (73)

Difficulté : 312

Longueur : 220 km (plus 15)   dont 79,1 km d'ascension

Dénivelé total : 5500  m  

Ascensions : 5  Aussois  (10)  Télégraphe (51)  Galibier  (71)  Montgenèvre (26) Mont Cenis  (87)  Plan du Lac  (67)  

Code Openrunner : 695648

Une belle incursion chez nos voisins Italiens, mais celle-ci se revèle plus coriace que le circuit n°1, plus au sud. D'abord deux monstres : le Galibier et le Monceniso. Attendez-vous à trouver de la circulation dans la montée du col Italien et pas toujours très respectueux des cyclistes (mais, à leur décharge, on doit reconnaitre que les plaques minéralogiques ne proviennent pas toutes d'Italie). Le départ pour se rendre à St Michel de Maurienne, là où commencent les difficultés, n'est pas le simple faux-plat descendant de la nationale : ça, c'est bon pour les voitures. Le tracé joue avec les coteaux pour bénéficier d'un plus grand calme et de points de vue superbes. En fait, ce circuit fait la part belle aux longues descentes peu pentues : depuis le Galibier jusqu'à Briançon, puis une fois la frontière franchie jusqu'à Suse. Enfin, de retour à Termignon, juste au niveau du beau lacet, profitez de l'élan pour entamer la belle montée au Plan du Lac, porteuse d'autres sorties en Vanoise, en VTT ou à pied cette fois.

Descriptif

Depuis Termignon, suivre la D2006 sur un bon kilomètre puis prendre la D83 à droite pour atteindre Aussois par les coteaux. On rejoint ainsi la D1006 à la sortie de Modane pour la quitter un kilomètre plus loin à droite sur la D215. Au village suspendu de Saint André, laisser la route montant au refuge d'Orgère à droite et poursuivre tout droit pour retrouver à nouveau la D1006. On peut réitérer l'opération une dernière fois pour traverser Orelle (D215c à droite). A Saint Michel de Maurienne (feu rouge), virer à gauche et enchainer les cols du Télégraphe et du Galibier (D902). Au col du Lautaret, poursuivre la descente à gauche sur la D1091 jusqu'à l'entrée de Briançon où l'on préférera la rue de Grenoble, légèrement à gauche, pour retrouver la N94 en direction du col de Montgenèvre. Avant de traverser la Durance, partir légèrement à gauche sur la D994g et traverser le village de la Vachette pour remonter la superbe vallée de la Clarée. Après Plampinet, grimper la D1t à droite pour passer en Italie via le col de l’Echelle. A Bardonecchia, suivre la S335 à droite puis la S24 jusqu’à Suse. En tournant à gauche par deux fois, on entame le col du Mont Cenis. Passé le sommet, dans la descente, laisser Lanslevillard à droite et retrouver la D1006 jusqu'à l'entrée de Termignon. Dans le lacet à gauche, filer en face pour débuter l'ultime montée au refuge du Plan du Lac (D126).

 

 

 

 

 

 

 

 

Circuit   :  GRAND HUIT du COLOMBIER

Localisation :  Ain  -  Départ :  Culoz  (01)

Difficulté : 165

Longueur :  82 km   dont 32 km d'ascension

Dénivelé total : 2500  m  

Ascensions : 2  Grand Colombier (Culoz)  (74)  Grand Colombier  (Virieu le Petit)  (91)  

Code Openrunner : 6799347

Connaissez-vous les Fêlés du Grand Colombier? Pour faire partie de cette confrérie un peu particulière, il suffit d'avoir à son actif l'ascension des 4 faces du col réalisées la même journée. Partant de ce constat, je me suis amusé à proposer un Huit équivalent à un demi-félé. Rien n'empêche d'enchainer les deux autres variantes ensuite. D'abord, la voie royale depuis Culoz, empruntant quelques jolis virages s'enchainant sous l'ardent soleil (même pas des lacets, plutôt des courbes dignes d'un circuit automobile). Suit un replat puis le final, souvent au-dessus des brumes persistantes sur le Rhône. On plonge ensuite plein ouest en prenant garde à ne pas descendre directement à Virieu, cela est fortement déconseillé au vu de la pente... Au pied du versant ouest, à Talissieu, nous sommes à 6km de notre point de départ. Mais en vertu du principe qui veut que le trajet le plus sublime n'est jamais la ligne droite, nous allons entamer la "directissime", autrement dit les courtes qui provoquent un quasi 9% de moyenne sur plus de 14km d'ascension. Du délire. Passé Virieu le petit, vous n'avez plus le choix : interdiction de déchausser car il vous sera alors impossible de repartir sur une route étroite à 20%. La providence a tout prévu : un lacet situé un peu plus bas permet de se remettre en selle.

Actualisation 2017 : Sacré Grand Maitre en 2016, pas de Colombier cette année.

Descriptif

Au départ de Culoz (mais possibilité aussi de commencer d'Anglefort, permettant un petit échauffement de 6km), entreprendre le Grand Colombier par la route dite des "lacets" (D120). Deux km après le sommet, choisir à droite pour rejoindre Lochieu (D120). Aller en face devant l’église puis à droite pour longer le lavoir et filer tout droit. On rejoint la D30 à suivre à gauche. Passer Poisieu (à gauche), traverser Champagne en Valromey (D30b). Au croisement avec la D31, filer tout droit pour la retrouver deux lacets plus bas, à l’entrée d’Artemare où l’on tourne à gauche sur la D904 (direction Culoz) jusqu’à Talissieu (à gauche). Il s'agit maintenant de gravir l'une des pentes les plus dures de France, par sa directissime. Il faudra peut-être s'y prendre à deux fois avant de "sentir" le bon itinéraire:  grimper jusqu'à l'église de Talissieu, puis couper la D105 (le goudron a souffert). Passé le hameau de Ouche, suivre en patte d'oie la route à droite. Coupez à nouveau la D105 à Chavornay. Quelques encablures plus loin, prendre à droite après la fromagerie (Vovray) et aussitôt à gauche. Retrouver la D105 dans un virage à l'entrée de Virieu le Petit. Au centre du village, passé la fontaine (ne pas oublier d'y remplir le bidon!), grimper à droite et aussitôt à gauche. Les choses sérieuses commencent. Poursuivre sur la D120c pour atteindre autant que possible le col. Dans la descente, filer sur Anglefort et retour paisible jusqu'à Culoz.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire