Bionnassay

Grimpée de Bionnassay (1405m)

La première fois que j'ai emprunté cette route (en voiture), j'ai bien crû ne pas pouvoir aller au bout. Etroite, souvent soumise à des travaux, sineuse et exigüe, bref "LA" route de montagne par excellence. Avec les années, j'en suis venu à penser que la pente ne devait pas être si terrible, que c'était l'étroitesse des lieux qui donnaient cette impression. Et puis, j'ai tout de même voulu sortir le vélo. Les impressions premières étaient bien réelles. Que ce soit en voiture ou sur le vélo, c'est une tuerie de tous les diables. Les 500 premiers mètres (Bionnay) ne sont que l'échauffement, ensuite une première rampe qui oblige à mettre "tout à gauche" - et on ne touchera plus à la manette du dérailleur qu'une fois au sommet. Un lacet impeccable à droite et voilà que ça continue. "La route était verticale et se redressait encore" pour paraphraser Moustiers je crois bien (la Paroi, Gallimard). On se dit que les lacets qui s'enchainent à l'aval du village vont nous donner un peu répit, adoucissant la pente. Dans vos rêves! Et on atteint les premiers chalets avec un replat qui donne l'illusion d'une descente. Mais le répit ne dure pas. C'est reparti le long de l'école pour un final essoufflant. Mais, ce n'est pas tout : ceux qui viennent ici en VTT peuvent poursuivre jusqu'au col de Voza (1653m)... s'il leur reste des jambes.

 

COTE : 48
Haute Savoie (74) – Bionnay, croisement D902 (route de St Gervais)

Longueur : 4 km   
Dénivelé : 478 m  
Pourcentage moyen : 12 %   
Temps de montée : 26'45 (le 16 Juin 2018) – Coefficient : 336
Nombre d’ascensions : 1
Tour de France : inédit (à jamais)

Ajouter un commentaire